Le mollah Omar est mort

  • A
  • A
Le mollah Omar est mort
@ HOCINE ZAOURAR / AFP
Partagez sur :

Les taliban ont confirmé jeudi la mort du mollah Omar, le leader du mouvement islamiste. La veille, les renseignements afghans avaient également donné cette information.

Le mollah Omar est bien mort. Pour dissiper les doutes, les taliban ont confirmé jeudi la mort de leur chef. Les renseignements afghans avaient la veille donné cette information, assurant que le leader était décédé en 2013. Mais la confirmation des rebelles afghans n'est arrivée que le lendemain. Le mollah Omar est mort "de maladie", ont-ils déclaré, sans toutefois préciser quand son décès est intervenu, ni le nom de son successeur. Trois jours de cérémonies religieuses ont été décrétés par les taliban "pour prier l'âme du mollah Omar".

La date de sa mort incertaine. "La direction de l'émirat islamique (nom que se donnent les taliban, ndlr.) et la famille du mollah Omar annoncent le décès de maladie du fondateur et chef" du mouvement, précisent les insurgés islamistes dans un communiqué. "Sa santé s'est détériorée ces deux dernières semaines", écrivent les taliban, suggérant que son décès est récent. Pourtant, selon Kaboul, le chef suprême est mort "dans un hôpital de Karachi en avril 2013 [...] dans des circonstances mystérieuses". La Maison-Blanche avait jugé mercredi soir ces informations "crédibles". 

Disparu de la vie publique en 2001. Sa mort avait déjà été annoncée plusieurs fois par le passé, mais jamais confirmée par la rébellion islamiste. Le mollah Omar, Mohammad Omar de son nom complet, était en fuite depuis fin 2001 et la chute du régime des taliban. Il n'avait pas été vu en public depuis mais avait trouvé refuge au Pakistan. Les taliban assurent dans leur texte que le mollah "est resté dans le pays (en Afghanistan) ces 14 dernières années". "Il n'a pas passé une seule journée au Pakistan ou dans un quelconque autre pays", jurent les rebelles. Le mutisme du chef rebelle était très remarqué au sein d'une organisation très divisée sur la tenue de négociations de paix avec le gouvernement afghan.

Un nouveau chef élu. Selon le média qatari Al Jazeera, les taliban ont élu un nouveau chef, Akhtar Mansour. Le nouveau leader a été désigné à l'issue d'un vote lors d'une "choura", une réunion qui se serait tenue dans la ville de Quetta au Pakistan.