Le Kenya entame trois jours de deuil national

  • A
  • A
Le Kenya entame trois jours de deuil national
@ AFP
Partagez sur :

Le pays entame dimanche trois jours de deuil national à la mémoire des 148 victimes, essentiellement des étudiants, de l'attaque de l'université de Garissa perpétrée par les islamistes somaliens shebab.

Le Kenya entame dimanche trois jours de deuil national à la mémoire des 148 victimes de l'attaque de l'université de Garissa perpétrée par les islamistes somaliens shebab. Le pays, chrétien à 80%, célèbrera Pâques dans le chagrin : les messes données à travers le pays seront largement dédiées aux personnes tuées jeudi à l'aube sur le campus de l'université.

"Nous ne plierons jamais". Le président kényan Uhuru Kenyatta a annoncé samedi soir trois jours de deuil "durant lesquels nos drapeaux seront mis en berne". "Mon gouvernement répondra le plus sévèrement possible à l'attaque et à toute autre attaque", a-t-il déclaré dans sa première intervention publique depuis cette attaque, la plus meurtrière au Kenya depuis celle contre l'ambassade américaine de Nairobi en 1998, qui avait fait 213 morts. "Malgré l'adversité, nous n'avons jamais plié - et nous ne plierons jamais", a-t-il affirmé.

"Contrer le terrorisme est devenu particulièrement difficile, car ceux qui le planifient et le financent sont profondément implantés dans nos communautés et étaient considérés comme des gens ordinaires et inoffensifs", a-t-il averti, mais "nous ne les laisserons pas continuer à vivre normalement".

Les shebab menacent à nouveau. Le président kényan s'est exprimé quelques heures après de nouvelles menaces des islamistes somaliens qui ont promis au pays une "longue et épouvantable guerre" et un "nouveau bain de sang". Et cela tant que ne cesserait pas "l'oppression" des musulmans au Kenya et "l'occupation des terres musulmanes" par Nairobi. Sont ainsi évoquées la Somalie, où l'armée kényane combat les shebab depuis 2011, ainsi que les régions kényanes musulmanes de la côte et de la façade est.

>> LIRE AUSSI - Kenya : qui sont les shebab somaliens ?

>> LIRE AUSSI - Attaque au Kenya : elle s'est cachée 50 heures dans une penderie