Le gouvernement Trump pourrait sévir contre la Corée du Nord

  • A
  • A
Le gouvernement Trump pourrait sévir contre la Corée du Nord
Il y aurait aussi un renforcement des mesures prises par les Etats-Unis et de ses alliés japonais et sud-coréen pour se défendre.@ ED JONES / AFP
Partagez sur :

Le gouvernement Trump pourrait sévir contre la Corée du Nord, en raison de son programme nucléaire et de missiles. 

L'administration Trump étudie un renforcement des sanctions contre la Corée du Nord en raison de son programme nucléaire et de missiles, en coupant notamment Pyongyang de ses financements internationaux, a-t-on appris lundi dans l'entourage du gouvernement américain. Les sanctions feraient partie d'une approche à plusieurs volets, avec un renforcement de la pression économique et diplomatique, notamment sur les sociétés et les banques chinoises qui sont les plus en relation avec la Corée du Nord.

Une frappe militaire préventive. Il y aurait aussi un renforcement des mesures prises par les Etats-Unis et de ses alliés japonais et sud-coréen pour se défendre, selon un responsable interrogé et au fait de la réflexion en cours. La possibilité d'une frappe militaire préventive contre la Corée du Nord, si elle n'est pas totalement exclue, comme l'a laissé entendre le secrétaire d'Etat Rex Tillerson lors de sa tournée en Asie la semaine dernière, n'est pas la priorité.

Kim Jong-Un se comporte vraiment "très mal". Les recommandations qu'est en train de rassembler le conseiller à la Sécurité nationale de Donald Trump, H.R. McMaster, devraient être sur le bureau du président d'ici quelques semaines, peut-être avant sa rencontre les 6 et 7 avril avec son homologue chinois Xi Jinping, a déclaré ce responsable qui a requis l'anonymat. La Corée du Nord devrait d'ailleurs figurer en priorité au programme de ce sommet. Donald Trump a rencontré H.R. McMaster samedi pour discuter de la Corée du Nord, et a déclaré par la suite que le dirigeant de la dynastie communiste, Kim Jong-Un, se comportait vraiment "très mal".

La Corée du Nord a annoncé dimanche avoir testé un nouveau moteur de fusée très puissant. Lundi, la Corée du Sud a parlé d'avancée significative. Les experts estiment que cela fait partie d'un programme visant à construire un missile balistique intercontinental capable d'atteindre les Etats-Unis.