Le Dr Denis Mukwege, prix Nobel de la paix : "Les hommes doivent s’exprimer en faveur des femmes"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le Dr Denis Mukwege, co-lauréat du prix Nobel de la paix pour son combat contre les viols en RDC, a appelé les hommes à se mobiliser contre les violences sexuelles, vendredi, sur Europe 1. 

INTERVIEW

Le Dr Denis Mukwege, co-lauréat du prix Nobel de la paix, appelle les hommes à prendre la parole contre les violences sexuelles. "La majorité des hommes ne viole pas, cette majorité devrait donc s’exprimer en faveur des femmes. Malheureusement, les hommes, nous gardons parfois le silence, alors que l’arme absolue pour lutter contre les violences sexuelles est de les dénoncer", a déclaré le gynécologue congolais, vendredi, au micro de Matthieu Belliard sur Europe 1. "Lorsque les femmes prennent l’initiative de dénoncer, les hommes devraient les suivre. C’est la meilleure façon de protéger nos femmes, nos mères, nos filles et nos épouses."

Le Dr Denis Mukwege, qui a reçu vendredi le prix Nobel de la Paix, "répare" depuis des années les femmes violées victimes des guerres oubliées dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC). La Yazidie Nadia Murad, ex-esclave du groupe État islamique, a elle aussi été récompensée. 

>> De 17h à 20h, c’est le grand journal du soir avec Matthieu Belliard sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

"Ces violences doivent être combattues par tout homme épris de justice". Le Dr Mukwege, qui estime avoir opéré près de 50.000 femmes victimes de violences sexuelles en RDC, a appelé à combattre les viols. "Cette arme est redoutable et détruit l’humanité. Il est important qu’elle soit combattue par tout homme épris de paix et de justice. Ce que subissent les femmes est inacceptable", s'est insurgé le prix Nobel de la paix. Le Dr Mukwege, engagé depuis près de 20 ans contre les violences sexuelles, a créé en 1999 l'hôpital de Panzi, devenu une "clinique du viol" avec les conflits sanglants qui sévissent dans l'est de la RDC. 

"À l’hôpital, nous avons développé une prise en charge et nous reconnaissons que ces femmes ne seront jamais les mêmes. Mais au moins, elles peuvent revenir à la vie, rebondir et se battre pour leurs droits. À partir du moment où elles en prennent conscience, nous considérons qu’elles sont réintégrées", a expliqué le Dr Mukwege. "Nous prenons en charge les enfants issus de ces viols. Nous avons des jeunes hommes ou jeunes femmes qui ont aujourd’hui 16-17 ans. Ce sont des bombes à retardement, car ces jeunes se posent des questions et il est très difficile d’y répondre." 

Il a appris qu'il était prix Nobel au bloc opératoire. Denis Mukwege a appris vendredi qu'il était co-lauréat du prix Nobel de la paix 2018 dans la salle d'opération de sa clinique de Panzi. "Soudain, des gens sont entrés et m'ont appris la nouvelle", a confié le docteur Mugwege au journal norvégien VG. "Le docteur Mukwege était en pleine opération lorsqu'il a appris la nouvelle. Mais il est sorti et il est très heureux. Les gens célèbrent et crient de joie", a expliqué une pneumologue suédoise présente sur place.