L'arme nucléaire, une "question de vie ou de mort" pour Pyongyang

  • A
  • A
L'arme nucléaire, une "question de vie ou de mort" pour Pyongyang
Donald Trump a menacé en septembre, devant l'Assemblée générale des Nations unies, de "détruire totalement" la Corée du Nord.@ Ed JONES / AFP
Partagez sur :

La Corée du Nord ne prévoit aucune négociation avec Washington sur son programme nucléaire, a déclaré vendredi un haut diplomate nord-coréen à Moscou.

La Corée du Nord ne prévoit aucune négociation avec Washington sur son programme nucléaire, a dit vendredi un haut diplomate nord-coréen à Moscou, car la possession de l'arme atomique est une question de vie ou de mort pour Pyongyang, a-t-il expliqué.

"Nous répondrons au feu par le feu". Lors d'une conférence sur la non-prolifération organisée dans la capitale russe, Choe Son-hui, directeur général du département nord-américain au ministère nord-coréen des Affaires étrangères, a déclaré que les États-Unis devaient "supporter" l'idée que la Corée du Nord est une puissance nucléaire, rapporte l'agence de presse russe RIA. "C'est une question de vie ou de mort pour nous. La situation actuelle renforce notre analyse selon laquelle nous avons besoin d'armes nucléaires pour repousser une éventuelle attaque", a-t-il dit, ajoutant: "Nous répondrons au feu par le feu".

Objectif : réduire l'activité militaire nord-coréenne. Donald Trump a menacé en septembre, devant l'Assemblée générale des Nations unies, de "détruire totalement" la Corée du Nord. Lors de la même conférence vendredi, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a exhorté les grandes puissances à appuyer la feuille de route élaborée par Moscou et Pékin pour tenter de régler la crise sur la péninsule coréenne. "Nous sommes convaincus que sa mise en oeuvre permettra de réduire l'activité militaire et la tension sur la péninsule coréenne et de créer en Asie du Nord-Est un système de sécurité équitable et indivisible", a dit Sergueï Lavrov.

"Empêcher un conflit militaire". Le plan propose un moratoire sur les essais nucléaires et de missiles de la Corée du Nord en échange de la suspension des manœuvres militaires conjointes entre la Corée du Sud et les États-Unis. "La principale tâche à ce stade est d'empêcher un conflit militaire qui déboucherait inévitablement sur une catastrophe humanitaire, économique et environnementale", a déclaré le chef de la diplomatie russe. "Toutes les parties impliquées doivent faire preuve de retenue."