La Corée du Nord dénonce les nouvelles sanctions de l'ONU qu'elle qualifie de "violation" de sa souveraineté

  • A
  • A
La Corée du Nord dénonce les nouvelles sanctions de l'ONU qu'elle qualifie de "violation" de sa souveraineté
La Corée du Nord estime que les sanctions prises par l'ONU à son encontre sont une atteinte à sa souveraineté.@ AFP PHOTO/KCNA VIA KNS
Partagez sur :

Dans un communiqué publié par l'agence de presse officielle nord-coréenne, Pyongyang fustige les nouvelles sanctions adoptées contre elle par l'ONU. La Corée du Nord les qualifie de "violation violente" de sa souveraineté.

La Corée du Nord a condamné lundi la nouvelle volée de sanctions que lui a infligées l'ONU, déclarant qu'elle ne négocierait pas sur ses programmes nucléaire et balistique tant qu'elle serait sous la menace des États-Unis.

La Corée du Nord "ne reculera pas d'un pas" sur le nucléaire. Les sanctions adoptées samedi par le Conseil de sécurité de l'ONU constituent "une violation violente de notre souveraineté", a déclaré Pyongyang dans un communiqué publié par l'agence officielle KCNA. "Nous ne mettrons pas notre (programme de) dissuasion nucléaire sur la table de négociations" tant que le Nord est menacé par Washington, ajoute le texte. Pyongyang "ne reculera pas d'un seul pas s'agissant du renforcement de (sa) puissance nucléaire".

À la suite des tirs expérimentaux de deux missiles de longue portée le mois dernier, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté à l'unanimité samedi de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord, susceptibles de réduire d'un milliard de dollars ses exportations annuelles.

Les États-Unis et la Corée du Sud veulent faire pression sur Pyongyang. Lundi lors d'un entretien téléphonique, les président sud-coréen Moon Jae-in et américain Donald Trump ont convenu d'exercer le maximum de pressions sur Pyongyang.