La Corée du Nord a bel et bien arrêté un citoyen américain qu'elle accuse "d'activités hostiles"

  • A
  • A
La Corée du Nord a bel et bien arrêté un citoyen américain qu'elle accuse "d'activités hostiles"
La Corée du Nord a confirmé qu'elle avait arrêté un ressortissant américain le 22 avril dernier.@ KCNA / AFP
Partagez sur :

La Corée du Nord a confirmé qu'elle avait arrêté au mois d'avril un ressortissant américain accusé d'avoir des "activités hostiles".

L'enseignant américain arrêté en avril par les autorités de Pyongyang est détenu pour avoir commis des "activités hostiles" visant à "renverser la RPDC (la République démocratique de Corée du Nord, Ndlr)", annonce mercredi l'agence d'Etat nord-coréenne, KCNA. 

Pas de relations diplomatiques formelles entre les deux pays. Kim Sang Dok, également appelé Tony Kim, avait été interpellé le 22 avril dernier à l'aéroport de Pyongyang alors qu'il s'apprêtait à quitter le pays.

Le régime nord-coréen a par le passé exigé la visite de responsables américains de haut rang en échange de la libération de leurs ressortissants. Les deux pays n'ont pas de relations diplomatiques formelles.