La coalition américaine annonce une trêve entre l'armée irakienne et les peshmergas

  • A
  • A
La coalition américaine annonce une trêve entre l'armée irakienne et les peshmergas
La trêve signée vendredi concerne tous les fronts. (Photo d'illustration)@ MARWAN IBRAHIM / AFP
Partagez sur :

Les troupes irakiennes et les milices chiites avaient lancé une série d'opérations à la mi-octobre pour s'emparer des territoires repris à l'État islamique par les peshmergas.

L'armée irakienne et les forces du Kurdistan autonome ont conclu vendredi un accord de cessation des hostilités dans le nord de l'Irak, annonce la coalition sous commandement américain qui combat l'État islamique en Syrie et en Irak. La trêve concerne tous les fronts, a précisé un porte-parole de la coalition.

Une série d'opérations lancées mi-octobre. Les troupes irakiennes et les milices chiites ont lancé une série d'opérations à la mi-octobre pour s'emparer des territoires repris à l'État islamique par les peshmergas ces dernières années dans le nord de l'Irak. Bagdad a ainsi réagi au référendum d'autodétermination du 25 septembre organisé par le Gouvernement régional du Kurdistan (GRK), marqué par une victoire massive du "oui" à l'indépendance. La grande ville pétrolière de Kirkouk est tombée aux mains
des forces irakiennes dès le 16 octobre sans que les peshmergas opposent de résistance mais les combattants kurdes ont commencé à riposter à mesure que les troupes de Bagdad se rapprochaient des trois provinces autonomes officiellement gérées par le GRK.

Les combats les plus violents ont eu lieu dans le secteur de Fish-Khabour, à l'intérieur du Kurdistan autonome. Fish-Khabour est d'un enjeu stratégique crucial car le pétrole venant à la fois des régions kurdes et des régions sous contrôle de Bagdad s'écoule par là, via un oléoduc, en direction de la Turquie et des marchés d'exportation.