La Chine appelle la Corée du Nord à prendre une décision "intelligente"

  • A
  • A
La Chine appelle la Corée du Nord à prendre une décision "intelligente"
La Chine appelle la Corée du Nord à prendre une décision "bonne et intelligente" (photo d'illustration). @ GREG BAKER / AFP
Partagez sur :

Le ministre chinois des Affaires étrangères s'est entretenu avec son homologue nord-coréen, dimanche. 

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a appelé dimanche la Corée du Nord à prendre une "décision intelligente" après le durcissement par l'ONU des sanctions contre Pyongyang.

"Bonne et intelligente". "Il serait bénéfique pour la Corée du Nord de prendre une décision bonne et intelligente", a déclaré à la presse Wang Yi, selon la traduction de ses propos. Il venait de s'entretenir des sanctions de l'ONU avec son homologue nord-coréen Ri Hong-Yo avant un forum sur la sécurité régionale à Manille.

Une résolution adoptée samedi. Nouvelle riposte aux programmes balistique et nucléaire nord-coréens, le conseil de sécurité de l'ONU a adopté samedi à l'unanimité une résolution qui représente un certain succès pour les Etats-Unis. Si la résolution est respectée, Pyongyang sera privé d'un milliard de dollars de recettes annuelles. Le texte a pour objectif de pousser Pyongyang à la négociation après ses tirs de missiles balistiques intercontinentaux en juillet. Le ministre chinois a réitéré que la seule façon de résoudre la crise était par le dialogue, alors que Washington n'a pas exclu une action militaire contre le régime de Kim Jong-Un.

Des "pourparlers à six". Wang Yi a appelé à la reprise des "pourparlers à six" (Chine, Etats-Unis, Russie, Japon, deux Corées) visant à refréner les ambitions nucléaires de Pyongyang et qui sont au point mort depuis des années. "Ce n'est pas facile mais nous devons travailler ensemble pour aller dans cette direction", a-t-il déclaré. "Le dialogue et la négociation sont les seuls moyens appropriés pour régler le problème de la péninsule coréenne". Les représentants des six sont tous présents à Manille en amont du forum annuel de l'Asean proprement qui réunit à partir de lundi 26 pays et l'Union européenne pour évoquer les questions de sécurité en Asie-Pacifique.