L'Etat islamique abat un avion de combat et capture son pilote

  • A
  • A
L'Etat islamique abat un avion de combat et capture son pilote
@ AFP/WELAYAT RAQA
Partagez sur :

Le pilote jordanien est dans les mains des djihadistes. C'est la première fois qu'on apprend qu'un avion de la coalition a été stoppé.

Les djihadistes paradent sur les réseaux sociaux. L'organisation Etat islamique a réussi mercredi à abattre un avion de la coalition dans le ciel syrien et à capturer son pilote, un Jordanien. Plusieurs photos de leur prisonnier ont été diffusées avant que l'armée jordanienne ne confirme la capture de l'un des leurs.

Des photos de leur prisonnier. L'une des photos montre ce pilote, vêtu seulement d'une chemise blanche, porté par quatre hommes qui le sortent d'un trou d'eau. Une autre le montre à terre, encerclé par une douzaine d'hommes armés. "La Jordanie tient le groupe responsable de la sécurité et de la vie du pilote", a indiqué l'armée dans un communiqué. 

>> LIRE AUSSI - L'Etat islamique traque ses djihadistes déserteurs

L'avion de combat a été abattu par un missile sol-air dans la région de Raqqa, considérée comme la "capitale" du groupe terroriste. Il s'agirait de la première fois que le groupe terroriste arrive à mettre à bas un avion de la coalition internationale, qui mène des raids continus contre les positions djihadistes en Irak et en Syrie. Outre les Etats-Unis et la Jordanie, l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et Bahreïn participent aux frappes en Syrie. L'Australie, la Belgique, la Grande-Bretagne, le Canada, le Danemark, la France et les Pays-Bas prennent part aux frappes en Irak aux côtés des Etats-Unis.