Kadhafi : "la fin des rats est proche"

  • A
  • A
Kadhafi : "la fin des rats est proche"
Mouammar Kadhafi a de nouveau défié ses opposants. Image d'archives@ Reuters
Partagez sur :

Le leader libyen, silencieux depuis le début du ramadan, a de nouveau défié ses opposants.

"La fin du colonisateur est proche et la fin des rats est proche. Ils (les rebelles) fuient d'une maison à une autre devant les masses qui les chassent". Dans un message sonore diffusé dans la nuit de dimanche à lundi, et présenté comme un discours en direct par la télévision officielle libyenne, Mouammar Kadhafi a de nouveau promis la défaite de ses opposantset de l’Otan.

C’est la première fois, depuis le début du ramadan il y a deux semaines, que Mouammar Kadhafi prend la parole :

Ce discours, plusieurs fois interrompu en raison d’une liaison de mauvaise qualité, intervient aussi alors que des rumeurs se propagent sur les réseaux sociaux et dans certains médias, faisant état de son départ imminent vers l'étranger.

Des partisans de Kadhafi au coeur de Tripoli

Réponse de Mouammar Kadhafi : "le colonisateur et ses agents n'ont plus qu'à recourir au mensonge et à la guerre psychologique après que toutes les guerres avec toutes les armes ont échoué". Alors que ce discours sonore était diffusé, la télévision libyenne montrait des images de la place verte au coeur de Tripoli où quelques centaines de partisans du régime étaient rassemblés, brandissant des portraits du "Guide" et des drapeaux libyens.

Reste que sur le terrain, l’évolution de la situation reste très difficile à jauger. Les rebelles libyens ont affirmé lundi contrôler les villes de Gharyane et de Sorman, situées respectivement à 50 km au sud de Tripoli et à une soixantaine de km à l'ouest, se rapprochant ainsi de la capitale, bastion du régime de Mouammar Kadhafi. Qui a contre-attaqué en haranguant ainsi le peuple libyen : "Avancez, prenez vos armes, allez au combat pour libérer la Libye mètre après mètre des traîtres et de l'Otan".

De leur côté, les Etats-Unis ont assuré lundi être "encouragés" par la progression des rebelles libyens vers la capitale. "Nous sommes très encouragés par la progression des rebelles", a déclaré à la presse la porte-parole du département d'Etat, Victoria Nuland.

Des pourparlers en Tunisie

Des négociations sont en cours entre des responsables du régime de Mouammar Kadhafi et de la rébellion. L'envoyé spécial de l'ONU pour la Libye, Abdul Ilaj al-Khatib, actuellement en Tunisie, pourrait avoir des discussions avec "des personnalités libyennes", a déclaré lundi un porte-parole des Nations unies. Mais l'ONU n'a pas confirmé certaines informations selon lesquelles l'ancien Premier ministre jordanien discuterait avec des représentants du régime de Mouammar Kadhafi et de l'opposition.

Selon des sources proches des services de sécurité tunisiens, des représentants des deux parties du conflit libyen se sont également rencontrés à Djerba, non loin de la frontière tuniso-libyenne.