Irak : des soldats massacrés puis photographiés par les djihadistes

  • A
  • A
Irak : des soldats massacrés puis photographiés par les djihadistes
Une photo publiée par les djihadistes de l'EIIL en Irak, qui n'a pas pu être authentifiée.@ SIPA
Partagez sur :

LES IMAGES - Les djihadistes de l'EIIL revendiquent le meurtre de 1.700 chiites, photos à l'appui. 

Les images sont glaçantes. Sur les réseaux sociaux, les djihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) ont publié des photos dont ils affirment qu'elles ont été prises en Irak. Elles montrent par exemple un insurgé pointant sa kalachnikov sur un fossé dans lequel se trouvent deux rangées d'hommes, les mains dans le dos. D'autres clichés montrent des mares de sang et un nuage de poussière s'élevant du fossé. Au total, les djihadistes de l'EIIL revendiquent le meurtre de 1.700 soldats chiites. Ni les images, ni cette affirmation n'ont pu être authentifiées et vérifiées.

Les corps brûlés de 12 policiers. Les photos ont été apparemment prises à trois endroits différents, peut-être quatre. Dans un tweet, l'EIIL, qui a conquis de vastes territoires en Irak, se permet même une référence atroce au Mondial de football, publiant la photo de la tête séparée du corps d'un officier irakien, avec ce message : "c'est notre ballon... Il est fait avec la peau 'Coupe du monde'". Samedi, les corps brûlés de 12 policiers ont été découverts à Ishaqi, au nord de Bagdad.

Des combattants de l'EIIL

© SIPA

Washington dénonce un massacre "horrible". Washington a réagi dimanche, condamnant le massacre "horrible" perpétré par les djihadistes. D'après les Etats-Unis, qui ne se disent pas en mesure de "confirmer" les allégations de l'EIIL, les 1.700 soldats ont été tués à Tikrit, dans le nord du pays, sous contrôle des djihadistes depuis la semaine dernière. Dans un communiqué, Jen Psaki, porte-parole du Département d'Etat américain, souligne que ce massacre "traduit la soif de sang de ces terroristes" et ajoute : "des terroristes capables de perpétrer des actes aussi abominables sont les ennemis communs des Etats-Unis, de l'Irak et de la communauté internationale".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460-1_scalewidth_460

COMBATS - L'EIIL prend la ville de Tal Afar

MOUVEMENT - Un porte-avion américain dans le Golfe

L'ANNONCE - Irak : Barack Obama contre l'envoi de troupes au sol

PORTRAIT - Abou Bakr Al-Baghdadi, le "nouveau Ben Laden"

ANALYSE - Comment l'EIIL a "ringardisé" Al-Qaïda