Hollande sur le terrorisme nucléaire : "le plus grave serait de sous-estimer la menace"

  • A
  • A
Partagez sur :

François Hollande a répondu vendredi à l'appel de Barack Obama et a participé à Washington au sommet international sur la menace terroriste nucléaire.

Le chef de l'Etat participait vendredi au sommet international sur la menace terroriste nucléaire, organisé par Barack Obama. Si Vladimir Poutine était le grand absent du rendez-vous, une cinquantaine de dirigeants étrangers avaient répondu à l'appel. Le président américain a mis en garde contre "les fous de Daech". François Hollande a pour sa part estimé que la menace ne devait pas être "sous-estimée".