Famine en Afrique et au Yémen : "C’est une urgence", s’alarme Médecins du monde

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Françoise Sivignon, présidente de Médecins du Monde, s’inquiète de l’inaction des états occidentaux face à la grave crise humanitaire qui touche la Corne de l’Afrique. 

INTERVIEW

La famine en Afrique et au Yémen "est une urgence", prévient Françoise Sivignon, la présidente de Médecins du Monde. "C’est une urgence, il y a 20 millions de personnes en danger de mort, et pourtant on voit une certaine atonie. On ne présente pas les choses de manière à susciter l’implication des Français", s’est-elle inquiétée jeudi soir au Club de la presse d’Europe 1.

L’ONU peine à réunir des fonds. L’ONU a mis en garde mardi contre le risque d’un nombre de morts "massif" provoqué par la famine. Les Nations unies, qui demandent à la communauté internationale 4,4 milliards de dollars d’ici juillet, n’ont reçu à l’heure actuelle que 21% de ces fonds. Une situation qui provoque l’indignation de Françoise Sivignon.

"Ce sont 4 milliards et demi de dollars de besoins immédiats, et on est loin du compte aujourd’hui. A titre de comparaison, l’argent dédié aux armes s'élevait à 1676 milliards de dollars en 2016", a relevé le docteur. La Corne de l’Afrique a été frappée par la famine en 2011, tuant 260.000 personnes. L’ONU craint que la situation actuelle devienne pire qu'à cette époque.