Etats-Unis : U2 annule un concert à St. Louis après des manifestations tendues

  • A
  • A
Etats-Unis : U2 annule un concert à St. Louis après des manifestations tendues
La police de St. Louis a expliqué n'avoir pas les moyens d'assurer la sécurité du concert du groupe de rock irlandais.@ Mike Coppola / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

La police de la ville, préoccupée par des manifestations, n'était pas en mesure "d'assurer une protection normale" du public.

Un concert du célèbre groupe de rock irlandais U2 a été annulé, samedi, à St. Louis aux Etats-Unis. En cause : une surcharge de travail pour la police, en raison des manifestations qui ont éclaté depuis vendredi et l'acquittement pour meurtre d'un policier.

"Nous ne pouvons risquer la sécurité de nos fans". "La police de St. Louis nous a informés qu'elle n'avait pas les moyens d'assurer une protection normale pour notre public, comme un événement de cette taille l'aurait requis", ont écrit le groupe et Live Nation, l'organisateur de la tournée, dans un communiqué. "Nous ne pouvons en conscience risquer la sécurité de nos fans en maintenant le concert de ce soir. Bien que nous le fassions à regret, l'annulation est selon nous la seule issue acceptable dans l'environnement actuel."

Manifestations par moments tendues. La ville américaine a été le lieu de manifestations, largement pacifiques mais par moments tendues, vendredi après qu'un tribunal a acquitté pour meurtre un ancien policier blanc, Jason Stockley, qui a tué un conducteur noir, Anthony Lamar Smith, à l'issue d'une course-poursuite en 2011. Anthony Lamar Smith avait été pris en chasse après une vente de drogue. L'affaire a eu un retentissement national, alimenté par plusieurs vidéos de la course-poursuites filmées par la police et par des témoins.

Des émeutes en 2014. L'acquittement de Jason Stockley a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase, alors que la ville de St. Louis avait déjà été le théâtre d'émeutes en 2014, après la mort d'un jeune homme noir, MichaeL Brown, tué par un policier blanc. Vendredi, la police a fait usage de bombes lacrymogènes lorsque les manifestations ont pris un tour violent face aux forces de l'ordre, en fin de journée. Au moins 23 personnes ont été arrêtées et dix policiers blessés, selon la ville. De nouveaux rassemblements devraient avoir lieu samedi et dimanche, expliquant la décision de la police.

Les billets du concert de U2 seront, quant à eux, remboursés