Etats-Unis : Obama refuse toute discrimination contre les musulmans

  • A
  • A
Etats-Unis : Obama refuse toute discrimination contre les musulmans
Barack Obama à la Maison-blanche jeudi soir lors d'une réception pour fêter la rupture du jeûne du ramadan.@ MANDEL NGAN / AFP
Partagez sur :

Alors que les Etats-Unis ont prévu d'accueillir 10.000 réfugiés syriens, Barack Obama a rappelé que discriminer les musulmans "nourrit les mensonges des terroristes de l'EI".

Quelques heures avant le discours de Donald Trump à la convention républicaine, le président américain Barack Obama a salué la contribution des migrants musulmans aux Etats-Unis, ajoutant que toute discrimination à leur égard ferait le jeu du terrorisme.

"Patriotes" et "intégrés". "Les Américains musulmans sont aussi patriotes, aussi intégrés, aussi américains que tout autre membre de la famille américaine", a-t-il dit lors d'une réception à la Maison-blanche pour fêter la rupture du jeûne du mois de ramadan. "Que votre famille soit ici depuis des générations ou que vous soyez un nouvel arrivant, vous êtes une part essentielle de notre pays", a-t-il dit.

10.000 réfugiés syriens. Le gouvernement d'Obama a prévu d'accepter jusqu'à 10.000 réfugiés syriens cette année. Certains républicains jugent qu'une telle mesure pose le risque de faire entrer des militants extrémistes violents. Donald Trump, en particulier, candidat à l'élection présidentielle, a proposé d'interdire aux musulmans l'entrée du territoire après l'attentat de San Bernardino, en Californie, l'année dernière.

Faire le jeu de Daech. Sans nommer le candidat républicain, Barack Obama a estimé que l'idée de politiques discriminatoires contre les musulmans constituait un affront aux "valeurs qui rendent grande notre nation". "Distinguer les musulmans américains, de plus, nourrit les mensonges des terroristes comme l'EI, qui disent que l'Occident est en guerre contre une religion qui compte plus d'un milliards d'adeptes", a-t-il ajouté.