Etats-Unis : les baleines abordent de nouveau les côtes de New York

  • A
  • A
Etats-Unis : les baleines abordent de nouveau les côtes de New York
Les baleines commencent à aborder de nouveau la baie de New York.@ CRIS BOURONCLE / AFP
Partagez sur :

Alimentation plus abondante, meilleure protection… Après avoir disparu des eaux new-yorkaises pendant plusieurs décennies, les baleines sont de retour.

Ce sont des scènes assez surréalistes que décrit le média suisse Le Temps dans un reportage publié mercredi : "Ce jour-là, par un soleil tapant en plein mois de septembre, la centaine de personnes embarquées à bord de l’American Princess a eu droit à un spectacle incroyable : cinq baleines à bosse observées en quatre heures. Sans oublier quelques dauphins." Le lieu de ce ballet inédit ? Au large de Long Island, dans la quartier du Queens, à New York.

De retour depuis 2011. Le Temps raconte que les baleines ont commencé à revenir dans la baie new-yorkaise en 2011. "Elles avaient en fait disparu depuis plus d’un siècle en raison d’une chasse intensive ; leur population a été presque totalement décimée. La première explication de leur retour est que l'Hudson River a subi des efforts de décontamination. Elle ne déverse plus de la pollution dans l’océan, mais des substances nutritives", explique un naturaliste cité par le journal helvète. Parmi les autres causes de ce come-back dans la Grosse pomme, le plafonnement de la chasse de menhadens, aliment apprécié des baleines, a aussi joué son rôle, comme une meilleure protection de l'espèce, qui n'est désormais plus menacée dans la région nord-ouest de l'Atlantique.

Des risques de collision avec des bateaux. Les observateurs rencontrés par le journal mentionnent le chiffre de 100 baleines rencontrées pour 2017, bien plus qu'il y a quelques d'années quand elles osaient à peine quitter la haute mer. Ce retour présente toutefois un inconvénient : les risques de collision avec des bateaux navigant dans la baie n'est pas négligeable et de plus en plus de baleines sont retrouvées échouées sur les côtes Atlantique.