États-Unis : débat à couteaux tirés pour les deux candidats à la vice-présidence

  • A
  • A
États-Unis : débat à couteaux tirés pour les deux candidats à la vice-présidence
Le démocrate Tim Kaine et le républicain Mike Pence se sont montrés bien préparés pour ce débat.@ Paul J. Richards / AFP
Partagez sur :

Mardi, le républicain Mike Pence et le démocrate Tim Kaine ne sont affrontés durement lors d'un débat télévisé.

Les colistiers de Donald Trump et Hillary Clinton se sont affrontés mardi soir lors d'un débat à couteaux tirés, s'opposant sur leurs idées et leur vision, dans ce qui était la première occasion pour des millions d'Américains de découvrir les deux candidats à la vice-présidence.

Trump ? Un style "bâti sur les insultes". Le débat opposait le gouverneur républicain de l'Indiana Mike Pence, 57 ans, et le sénateur démocrate de Virginie Tim Kaine, 58 ans, deux politiciens expérimentés mais peu connus, qui sont immédiatement passés à l'offensive, le premier contre Hillary Clinton, l'autre contre Donald Trump. "Je ne peux pas imaginer comment le gouverneur Pence peut défendre le style égocentrique de Donald Trump, bâti sur les insultes", a déclaré d'entrée de jeu Tim Kaine. Et de rappeler que Donald Trump avait pendant des années "scandaleusement menti" sur le lieu de naissance du président Obama, avait traité les Mexicains de "violeurs", attaqué un juge latino... "Notre campagne est basée sur les insultes ?", a riposté Mike Pence. "Ce n'est rien comparé à Hillary Clinton qui a traité de pitoyables la moitié des supporteurs de Donald Trump".

"L'Amérique moins en sécurité" à cause de Clinton. Très préparés, les deux colistiers se sont vivement opposés sur l'économie, la sécurité, l'immigration, le terrorisme, et la politique étrangère. Sur la Syrie, Mike Pence a appelé à des frappes américaines contre le régime syrien pour desserrer le siège de la ville d'Alep. Le républicain a dénoncé la "politique étrangère faible" dont Hillary Clinton était "l'architecte" du temps où elle était secrétaire d'État, qui a plongé selon lui le Moyen-Orient dans la tourmente. "L'Amérique est moins en sécurité aujourd'hui", a-t-il fait valoir, "c'est indéniable". Tim Kaine a opposé Hillary Clinton "qui a un plan et l'expérience", à Donald Trump qui "n'a pas de plan et a des idées dangereuses" et "ne peut pas commencer une guerre sur Twitter avec Miss Univers sans se tirer dans le pied". Une référence à sa récente salve de tweets au tout petit matin contre l'ancienne reine de beauté Alicia Machado.