États-Unis : après la mort d'un Noir, tué par la police, Stephen Curry prend position

  • A
  • A
États-Unis : après la mort d'un Noir, tué par la police, Stephen Curry prend position
Le célèbre joueur de basket en NBA, Stephen Curry, est consterné par les violences commises à Charlotte@ EZRA SHAW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
0 partage

L'une des stars de basket américaine a fait part de sa consternation face à la situation de sa ville natale, Charlotte.

L'une des stars de la NBA Stephen Curry a fait part mercredi de sa consternation après la mort d'un Noir, abattu par un policier à Charlotte, la ville de Caroline du Nord où il a grandi.

"Nous méritons mieux que cela". "Je prie pour ma ville, nous méritons mieux que cela", a écrit le meilleur joueur des deux dernières saisons du Championnat NBA sur son compte twitter. Charlotte était mercredi, pour la seconde soirée consécutive, le théâtre de manifestations violentes opposant forces de l'ordre et manifestants qui protestaient contre la mort de Keith Lamont Scott, 43 ans, abattu mardi par un policier. Selon la police, Keith Lamont Scott a été mortellement blessé par balle alors qu'il refusait de lâcher son arme de poing. Ses proches affirment au contraire qu'il n'avait qu'un livre en main.

Des sportifs mobilisés. Curry n'est pas le seul sportif américain à s'être exprimé mercredi : l'un des joueurs-vedette de l'équipe de football américain de Seattle Richard Sherman a refusé de répondre aux questions des journalistes lors d'une conférence de presse pour revenir sur le problème des Noirs abattus par la police, sources de vives tensions aux Etats-Unis depuis plusieurs semaines. "Ce n'est pas compréhensible que des gens se fassent tuer dans les rues", a-t-il regretté.

"Je m'investis beaucoup dans le travail social au sein de ma communauté, j'essaie d'aider des gamins à faire de leur mieux et à viser le plus haut possible", a souligné Sherman, vainqueur du Super Bowl 2013 avec Seattle. "Quand vous dites à un gamin 'Si tu as à faire à la police, mets juste tes mains en l'air et obéis à tout ce qu'on te dit' et que malgré tout, il peut se faire tirer dessus, je me dis qu'on vit une période malheureuse", a-t-il estimé.

Une affaire similaire deux jours auparavant. De son côté, l'entraîneur de Golden State Steve Kerr a encouragé ses joueurs à s'exprimer sur les récents événements. "J'espère que tous les Américains sont dégoûtés par ce qui se passe dans ce pays, par ce qui est arrivé à Terence Crutcher il y a deux jours", a souligné Kerr. Crutcher a été tué à Tulsa (Oklahoma) par une policière blanche dans l'Oklahoma (sud), devant les objectifs des caméras de police.
Les images vidéo montrent Crutcher, tenu en joue par les policiers, marcher jusqu'à son véhicule alors qu'il garde les mains en l'air. Alors qu'il semble approcher ses mains de sa voiture, il est abattu.

Avant ces deux décès de citoyens noirs, Colin Kaepernick, joueur de l'équipe de football américain de San Francisco, a lancé un boycott de l'hymne américain pour protester contre l'oppression dont est victime, selon lui, la communauté noire.