Des "preuves de vie" des otages français

  • A
  • A
Des "preuves de vie" des otages français
@ CAPTURE D'ECRAN FRANCE 3
Partagez sur :

Brice Hortefeux a indiqué avoir eu des "preuves tangibles" pour les deux journalistes français.

La dernière preuve de vie datait du 11 avril dernier. En visite pour la journée à Kaboul, Brice Hortefeux, le ministre de l’Intérieur a indiqué avoir reçu de son homologue afghan "des preuves tangibles démontrant que les otages [français] étaient en vie et en bonne santé".

Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, les deux journalistes français qui travaillaient en Afghanistan pour France 3, sont retenus en otage par les talibans depuis le 30 décembre 2009. Dans une vidéo, ils ont été directement menacés de mort par leurs ravisseurs.

"Toutes les pistes sont explorées"

Brice Hortefeux n’a pas apporté d’autres informations sur leurs conditions de détention ou sur d’éventuelles négociations pour obtenir leur libération. "Toutes les pistes pouvant permettre d’obtenir la libération de ces otages sont explorées et même engagées", a simplement précisé le ministre français de l’Intérieur.

"Rien n'est négligé" pour obtenir la libération des deux journalistes français, avait confié mercredi Bernard Kouchner, le ministre des Affaires étrangères. Il avait précisé alors que les otages n'avaient pas été transférés dans un autre pays, comme le Pakistan, mais qu'ils "se déplaçaient de maison en maison la nuit".

Le groupe France Télévisions mobilisé

Patrick de Carolis, président de France Télévisions, est attendu "dans les prochains jours" à Kaboul pour "faire le point" sur la situation. En France, la mobilisation s’organise : France Télévisions va déployer des affiches dans ses locaux et Reporters Sans Frontières a édité des cartes postales représentant les deux otages.