Des centaines de migrants interceptés et secourus en Méditerranée

  • A
  • A
Des centaines de migrants interceptés et secourus en Méditerranée
Quelque 400 migrants en provenance d'Afrique ont été interceptés au large de la Libye. @ JORGE GUERRERO / AFP
Partagez sur :

Plus de 400 migrants ont été interceptés samedi au large de la Libye, tandis qu'une centaine d'autres ont été secourus au large de Chypre en provenance de Turquie.

Les garde-côtes ont intercepté au large de la Libye plus de 400 migrants dont des femmes et des enfants qui tentaient de rejoindre l'Europe par la mer, a annoncé samedi le porte-parole de la marine libyenne. Selon le général Ayoub Qassem, 431 migrants à bord d'embarcations pneumatiques ont été interceptés entre jeudi matin et samedi, à quelques miles marins au large de la ville de Sabratha, à 70 km à l'ouest de la capitale Tripoli. 

De nombreux enfants. "Les migrants sont de plusieurs nationalités africaines et comptent parmi eux un grand nombre de femmes et d'enfants", a ajouté le général Qassem. Les migrants ont été remis plus tard à l'Organisme de lutte contre l'immigration clandestine qui devrait les placer dans des centres de rétention, a-t-il précisé. Vendredi, les garde-côtes italiens ont annoncé avoir secouru plus de 1.300 migrants au large de la Libye, ce qui porte à plus de 7.000 le nombre de migrants arrivés sur les côtes italiennes depuis le début de l'année. Quelque 230 autres sont morts ou ont disparus en janvier au large de la Libye, selon l'ONU.

100 migrants secourus au large de Chypre. Par ailleurs, un bateau transportant près de 100 migrants a été secouru au large de Chypre dans la nuit de vendredi à samedi, ont annoncé les autorités de l'île. L'embarcation, à bord de laquelle se trouvaient 93 personnes dont 47 enfants, a été repérée à une quinzaine de kilomètres au nord-ouest des côtes avant d'être escortée dans la région de Paphos. Les personnes secourues devaient être conduites samedi dans un centre d'accueil près de la capitale Nicosie après avoir passé un examen médical. Selon les médias locaux, les migrants ont affirmé à la police être partis de Turquie et avoir payé chacun 2.000 dollars (1.850 euros) pour rejoindre Chypre.