Cuba : plus de 3.500 prisonniers amnistiés avant la visite du pape

  • A
  • A
Cuba : plus de 3.500 prisonniers amnistiés avant la visite du pape
@ AFP
Partagez sur :

Les autorités cubaines cubaines ont décidé d'amnistier plusieurs milliers de prisonniers à l'occasion de la visite sur l'île du pape François.

C'est un geste sans précédent depuis l'arrivée au pouvoir du régime castriste. Les autorités cubaines ont décidé vendredi d'amnistier 3.522 prisonniers, à l'occasion de la visite sur l'île du pape François. Le Conseil d’État, organe suprême de l'exécutif cubain, "a décidé de libérer 3.522 prisonniers à l'occasion de la visite de sa sainteté le pape François", prévue du 19 au 22 septembre, a annoncé le quotidien d'Etat Granma.

Une mesure en fonction "de la nature des faits". Cette mesure tient compte "de la nature des faits pour lesquels ils ont été condamnés, de leur comportement en prison, du temps de peine déjà purgé et de leur santé", précise Granma. Parmi les bénéficiaires de cette amnistie figurent des détenus âgés de plus de 60 ans ou de moins de 20 ans sans antécédents pénaux, les malades chroniques, les femmes, ceux dont la liberté conditionnelle prend fin en 2016 et des étrangers dont le pays garantit l'extradition.

Rencontre avec Raul Castro. Les autorités n'ont pas publié de chiffres sur le nombre de prisonniers sur l'île depuis 2012. A cette époque, la population carcérale était estimée à environ 57.000 dans 200 centres de détention. Après des années de fortes tensions, les relations entre l'Eglise et les autorités cubaines se sont progressivement détendues dans les années 2000, après la visite de Jean-Paul II. Lors de sa visite dans l'île, le pape doit successivement se rendre à La Havane, Holguin (nord-est) et Santiago de Cuba (sud-est) et rencontrer le président Raul Castro.