Crash d'EgyptAir : la mémoire de l'enregistreur de vol intacte

  • A
  • A
Crash d'EgyptAir : la mémoire de l'enregistreur de vol intacte
@ AFP
Partagez sur :

Les cartes mémoires de la boîte noire contenant la conversation des pilotes n'ont pas été endommagées, et vont permettre la lecture des enregistrements.

Les cartes mémoires du Cockpit Voice Recorder (CVR), contenant les conversations du vol d'Egyptair qui s'est abîmé en Méditerranée en mai, sont intactes et exploitables, a indiqué samedi une commission d'enquête dirigée par les Egyptiens. "Aucune des cartes mémoires du circuit électrique n'ont été endommagées", a déclaré la commission dans un communiqué, précisant que des composants électriques avaient toutefois dû être changés. "Après le remplacement des (...) pièces du circuit, les résultats des tests ont été satisfaisants et vont permettre la lecture des enregistrements" sur le CVR, a-t-elle ajouté.

Sur la piste de l'incident technique. L'enregistreur de vol est en cours de réparation au Bureau français d'enquêtes et d'analyses (BEA). L'analyse de l'autre boîte noire, contenant les données de vol, a confirmé que des alertes signalant de la fumée s'étaient déclenchées avant le crash le 19 mai de l'Airbus A320 reliant Paris au Caire avec 66 personnes à bord. Ces informations pourraient conforter l'hypothèse d'une défaillance technique pour expliquer le crash, après que l'Egypte eut initialement évoqué la possibilité d'un attentat. La semaine dernière, les enquêteurs avaient indiqué que les débris de l'avion laissaient penser à un incendie qui s'est déclenché à l'intérieur de l'appareil.