Copenhague : Obama a été très "décevant"

  • A
  • A
Copenhague : Obama a été très "décevant"
Partagez sur :

Le député écologiste, Yves Cochet, préfère qu’il n’y ait pas d’accord à Copenhague plutôt qu’une "déclaration molle et sans engagement".

"J’ai 5% d’espoir et 95 % d’attrition devant l’irresponsabilité de beaucoup de chefs d’Etat et de gouvernement qui n’arrivent pas à prendre une décision qui soit juridiquement et financièrement acceptable par tous", a confié Yves Cochet sur Europe 1 vendredi soir alors que le sommet de Copenhague jouait les prolongations, un accord n’ayant toujours pas été trouvé. "Je me demande ce qu’ils ont fait depuis deux ans, depuis la Cop de Bali", a-t-il ajouté.

"On voit bien que l’Europe et la France ne sont plus leaders en matière de négociation climatique, ce sont les autres qui mènent la barque et qui la mènent en marche arrière", a encore jugé Yves Cochet. L’écologiste s’est dit déçu par la prestation du président américain, Barack Obama : "Il est tenu par des lobbies extrêmement puissants".

"Des centaines de milliards sont en jeu et des centaines de milliers de gens risquent de mourir parce que des chefs d’Etat et de gouvernement n’auront pas trouvé un accord ce soir", a regretté Yves Cochet.

Le député de Paris "préfère rien du tout à une déclaration politique très molle et sans engagement." Et il souhaite ensuite qu’on "reparte vers autre chose qu’un processus onusien. On voit bien que l’Onu est à bout, il faut maintenant un G193", que ce soit les chefs d’Etat eux-mêmes qui discutent, et non pas des négociateurs, a poursuivi l’ancien ministre de l’Environnement.

"Il n’y a pas eu d’aussi grande réunion dans l’humanité depuis la conférence de Yalta" en 1945, a-t-il déclaré, ajoutant que les leaders avaient une responsabilité historique.

> Retrouvez l'intégralité de l'interview