Campagne pour Snowden, la Maison-Blanche veut qu'il soit jugé

  • A
  • A
Campagne pour Snowden, la Maison-Blanche veut qu'il soit jugé
Les États-Unis demandent à Edward Snowden de rentrer pour être jugé@ LOTTA HARDELIN / DAGENS NYHETER / AFP
Partagez sur :

Washington estime que Edward Snowden doit rentrer aux États-Unis pour y répondre "de très graves poursuites".

Plusieurs associations de défense des libertés ont lancé mercredi une vaste campagne pour pousser le président Barack Obama à accorder sa grâce à Edward Snowden, mais la Maison-Blanche a réaffirmé sa position : il doit rentrer aux États-Unis pour être jugé.

Il "a mis des vies américaines en danger". "Son attitude a mis des vies américaines en danger. Il devrait rentrer aux États-Unis pour répondre des très graves poursuites dont il fait l'objet", a déclaré Josh Earnest, porte-parole de l'exécutif américain, réaffirmant la position de l'administration Obama depuis le début de l'affaire. Interrogé il y a quelques jours sur une éventuelle grâce présidentielle, Josh Earnest avait souligné qu'Edward Snowden, actuellement réfugié en Russie, n'avait pas été condamné et que la question ne se posait donc pas à ce stade.

Sanders demande "une forme de clémence". Principal élément de cette campagne lancée dans les derniers mois de l'administration Obama : une pétition en ligne sur pardonsnowden.org, déjà paraphée par de grands avocats et des personnalités comme l'écrivain Joyce Carol Oates, l'acteur Martin Sheen ou encore le chanteur Peter Gabriel. L'ancien candidat à l'investiture démocrate pour la Maison-Blanche, Bernie Sanders, a lui aussi réclamé dans un tweet mercredi soir une "forme de clémence" pour Snowden. Les organisateurs comptent sur le fait que "le président réfléchit à sa marque dans l'histoire" et peut "prendre des décisions difficiles".

Jusqu'à 30 ans de prison. Ancien consultant de la très secrète agence de renseignements NSA, avait dévoil" à des journalistes en 2013 l'ampleur du réseau de surveillance électronique américain mis en place après les attentats du 11 septembre 2001. Edward Snowden risque 30 ans de prison aux États-Unis pour espionnage.