Brexit : les négociations devraient débuter "quand le Royaume-Uni sera prêt"

  • A
  • A
Brexit : les négociations devraient débuter "quand le Royaume-Uni sera prêt"
Michel Barnier a affirmé vendredi que Bruxelles attendrait que le Royaume-Uni soit "prêt" @ EMMANUEL DUNAND / AFP
Partagez sur :

Étant donné le résultat des élections législatives britanniques, le négociateur en chef de l'UE sur le Brexit est prêt à laisser plus de temps au Royaume-Uni.

Le négociateur en chef de l'UE sur le Brexit, Michel Barnier, a affirmé vendredi que Bruxelles attendrait que le Royaume-Uni soit "prêt" avant de débuter les négociations, les élections législatives ayant vu les conservateurs de Theresa May perdre leur majorité absolue au Parlement.

"Unissons nos efforts pour conclure un accord". "Les négociations sur le Brexit devraient débuter quand le Royaume-Uni sera prêt ; le calendrier et les positions de l'UE sont claires. Unissons nos efforts pour conclure un accord", a tweeté Michel Barnier, qui avait dit espérer débuter les discussions la semaine du 19 juin.

Un échec personnel. La Première ministre conservatrice Theresa May était pressée de démissionner vendredi, après le résultat de ce scrutin, qui plonge le pays dans l'incertitude. C'est un échec personnel pour elle, qui avait convoqué ces élections législatives anticipées en comptant en obtenir une majorité renforcée pour négocier la sortie de l'Union européenne. Ces négociations doivent durer deux ans.

Moins de soutien pour négocier un "Brexit dur". Les conservateurs sont en tête du scrutin, mais ont perdu une douzaine de sièges, tandis que l'opposition travailliste en a gagné une petite trentaine, selon ces résultats quasi définitifs au terme desquels les Tories ne peuvent plus obtenir de majorité absolue. Theresa May, qui disposait d'une majorité de 17 sièges dans le Parlement sortant, espérait avoir les coudées franches pour négocier un Brexit "dur" avec les 27 à partir du 19 juin, un an après le référendum pour la sortie de l'UE.