Bolivie : le triomphe de Morales, réélu président

  • A
  • A
Bolivie : le triomphe de Morales, réélu président
@ REUTERS
Partagez sur :

L'ancien berger devenu président a remporté dimanche un troisième mandat, avec une écrasante majorité.

L'ancien berger de lamas va continuer à guider son peuple. Dimanche, Evo Morales a remporté un troisième mandat aux élections présidentielles en Bolivie à une écrasante majorité. Selon des résultats encore non-officiels, le président sortant a obtenu 61% des voix. Evo Morales a salué "un nouveau triomphe du peuple bolivien" et des "anti-colonialistes et anti-impérialistes", depuis le balcon du palais présidentiel. Le dirigeant de gauche report donc pour un mandat de cinq ans.

>> LIRE AUSSI : Evo Morales mène la Bolivie balle au pied

Pétards et acclamations. Dès l'annonce des résultats, les pétards ont explosé à La Paz et des milliers de partisans du président Morales ont convergé vers la place Murillo où se trouve le palais présidentiel. Evo Morales, blouson bleu aux couleurs du MAS, est sorti sous les acclamations sur le balcon avec des membres de son gouvernement. Quelque six millions de Boliviens ont voté dimanche dans le calme et pour la première fois, plus de 200.000 Boliviens de l'étranger ont fait entendre leur voix lors de cette huitième élection depuis le retour à la démocratie.

Craintes de l'opposition. Le dirigeant de gauche obtiendrait également 111 des 130 députés de la Chambre basse et 25 des 36 sièges de sénateurs. Mais avec le contrôle du Congrès, l'opposition craint qu'Evo Morales ait les mains libres pour modifier la Constitution en vue de réélections répétées.

Au pouvoir depuis 2006. En Amérique latine, la Bolivie est le pays à la plus forte proportion de population amérindienne et le plus pauvre, malgré d'importantes réserves d'hydrocarbures.  Arrivé au pouvoir en 2006 avec 54% des voix dès le premier tour, Evo Morales avait été triomphalement réélu en 2009 avec 64% des suffrages. Il est le plus ancien président en exercice du continent.