Attentats dans un ex-bastion d'Al-Qaïda au Yémen : 42 morts

  • A
  • A
Attentats dans un ex-bastion d'Al-Qaïda au Yémen : 42 morts
Un avion saoudien au Yemen@ FAYEZ NURELDINE / AFP
Partagez sur :

Au moins 42 personnes ont été tuées lundi dans une série d'attentats contre des militaires à Moukalla, dans le sud du Yémen, un bastion d'Al-Qaïda jusqu'en avril.

Trois attentats à la bombe ont visé simultanément des checkpoints dans la ville portuaire de Moukalla au coucher de soleil alors que les troupes rompaient le jeûne du ramadan. Une quatrième explosion due à deux kamikazes a frappé l'entrée d'un camp militaire, selon le responsable. 40 soldats ont péri dans les attaques ainsi qu'une femme, un enfant et 37 autres personnes ont été blessées.

Une attaque de kamikazes. Les attaques ont été menées par des kamikazes. Les forces gouvernementales yéménites, soutenues par la coalition arabe sous commandement saoudien, ont repris le 24 avril Moukalla, chef-lieu de la province du Hadramout, aux djihadistes qui avaient contrôlé la ville pendant un an.

Les Américains présents au Yémen. Washington a reconnu le 7 mai la présence d'un "très petit nombre" de soldats américains au Yémen pour aider les forces yéménites et la coalition arabe à chasser Al-Qaïda de la ville. Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), basé au Yémen depuis 2009, et l'organisation djihadiste État islamique (EI) ont profité de la guerre civile opposant les rebelles chiites Houthis aux forces gouvernementales yéménites pour étendre leur influence dans le sud et le sud-est du pays.

Moukalla, ville de 200.000 habitants, avait été frappée en mai par un double attentat suicide revendiqué par l'EI qui avait coûté la vie à 47 policiers.