Après son malaise, Clinton révèle qu'elle souffre de pneumonie et annule ses déplacements

  • A
  • A
Après son malaise, Clinton révèle qu'elle souffre de pneumonie et annule ses déplacements
Hillary Clinton a dû annuler ses prochains déplacements en raison d'une pneumonie@ JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

La candidate démocrate à la Maison Blanche était censée partir en Californie et dans le Nevada pour des événements de levée de fonds et des réunions publiques.

Hillary Clinton devait poursuivre lundi sa campagne dans l'ouest des Etats-Unis, un voyage qui pourrait être annulé après la révélation de sa pneumonie et le malaise qui a écourté sa participation à la commémoration des attentats du 11-Septembre à New York dimanche.

Un malaise très médiatisé. Hillary Clinton "ne se rendra pas en Californie demain (lundi) ou mardi", a déclaré un porte-parole, Nick Merrill, après le malaise de l'ancienne secrétaire d'Etat à la cérémonie de commémoration du 11-Septembre, suivi de l'annonce par son médecin qu'elle souffre d'une pneumonie. La candidate démocrate, âgée de 68 ans, aurait dû se rendre en Californie pour y lever des fonds. Mais, dimanche, elle a été victime d'un malaise dû à la déshydratation lors de la cérémonie de l'anniversaire des attentats du 11 septembre 2001 à New York.

Un "coup de chaud". Hillary Clinton a participé, sous un soleil de plomb dimanche à partir de 8 heures du matin, pendant environ une heure et demie, à la cérémonie du 11-Septembre sur le site de "Ground Zero", non loin de Donald Trump. Elle a alors eu "un coup de chaud" et quitté les lieux pour rejoindre l'appartement new-yorkais de sa fille Chelsea, a affirmé son équipe de campagne après un flottement de plus d'une heure pendant laquelle la presse a été tenue à l'écart. Mais une personne a filmé Hillary Clinton, de dos, attendant son véhicule, soutenue par un pilier. Quand le minivan noir arrive, elle perd l'équilibre et doit être aidée par deux gardes du corps pour parcourir les quelques mètres qui la séparent de la portière. Ses jambes semblent lâcher complètement.

Repos préconisé. Plus tard, les journalistes ont pu la filmer sortant de l'immeuble de sa fille. Tout sourire et solide sur ses jambes, elle a assuré qu'elle se sentait bien. Dans la foulée, son médecin personnel, Lisa Bardack, l'a examinée et a annoncé qu'"une pneumonie a été diagnostiquée" vendredi. "Mme Clinton souffre d'une toux liée à des allergies. Vendredi, lors de l'examen de cette toux prolongée, une pneumonie a été diagnostiquée", a déclaré le médecin. L'équipe de campagne de la candidate n'a pas précisé si Hillary Clinton comptait se rendre mercredi, comme prévu préalablement, dans le Nevada pour d'autres événements de levées de fonds.

Du pain bénit pour Trump. Donald Trump, 70 ans, n'avait pas encore réagi mais cet incident, qui, "même s'il ne signifie probablement rien, va servir de preuve" pour soutenir ses allégations sur l'état de santé d'Hillary Clinton qu'il dit fragile, analyse Jennifer Lawless, professeure à l'American University à Washington.