Angleterre : un ex-agent du MI5 infiltré au sein de l'IRA retrouvé mort dans son appartement

  • A
  • A
Angleterre : un ex-agent du MI5 infiltré au sein de l'IRA retrouvé mort dans son appartement
Raymond Gilmour avait infiltré le groupe paramilitaire puis témoigné en 1984 lors d'une affaire qui avait entraîné l'arrestation d'une trentaine de républicains à Londonderry.@ REUTERS
Partagez sur :

Raymond Gilmour avait infiltré le groupe paramilitaire irlandais en 1984. Son corps a été retrouvé en voie de décomposition avancée dans son appartement.

Raymond Gilmour a été retrouvé mort dans son appartement en Angleterre, a indiqué samedi le journal irlandais Belfast Telegraph. C'est son fils de 18 ans, inquiet de ne pas réussir à le joindre, qui a fait la macabre découverte. Alcoolique et souffrant de graves problèmes psychologiques, l'ex-informateur du MI5 infiltré au sein de l'Armée républicaine irlandaise (IRA), serait mort de mort naturelle. Depuis des années, il reprochait aux services britanniques de l'avoir abandonné.

Une nouvelle identité. Les proches de Raymond Gilmour attribuent son décès à des causes naturelles, toujours selon le quotidien. Raymond Gilmour, 55 ans, était en effet alcoolique et souffrait d'épisodes dépressifs. Il avait infiltré le groupe paramilitaire puis témoigné en 1984 lors d'une affaire qui avait entraîné l'arrestation d'une trentaine de républicains à Londonderry, sa ville natale. Les poursuites avaient ensuite été abandonnées et Raymond Gilmour avait dû déménager en Angleterre sous une nouvelle identité.

"Le MI5 l'a laissé mourir dans le caniveau". En 2012, il avait renoncé à sa couverture pour se plaindre d'avoir été abandonné par les services chargés de sa sécurité. Il avait confié à la BBC qu'on lui avait promis de l'argent en liquide, un nouvelle maison, une retraite et un soutien psychiatrique, mais qu'il avait en fait seulement reçu un logement modeste et une allocation mensuelle modique durant trois ans. "C'est scandaleux que Ray soit mort dans ces conditions", a déploré Martin McGartland, un ami et ex-collègue. "Pendant des années, il a supplié le MI5 (service de renseignement intérieur britannique, ndlr) de lui accorder une aide financière et psychologique, et ils lui tourné le dos. C'était un homme brisé, une épave, et ils l'ont laissé mourir dans le caniveau".

Pendant trois décennies (1969-1998), la province britannique d'Irlande du Nord a été le théâtre de violences interconfessionnelles qui ont fait 3.500 morts. Les accords de paix de 1998 ont conduit au partage du pouvoir entre protestants et catholiques.