Allemagne : le meurtrier présumé d'un enfant avoue un deuxième crime

  • A
  • A
Allemagne : le meurtrier présumé d'un enfant avoue un deuxième crime
Le jeune homme qui s'était vanté sur Internet d'avoir poignardé à mort un enfant de neuf ans a avoué un deuxième meurtre, ont annoncé vendredi les enquêteurs.@ Hendrik Schmidt / dpa / AFP
Partagez sur :

Le jeune homme qui s'était vanté sur Internet d'avoir poignardé à mort un enfant de neuf ans a avoué un deuxième meurtre, ont annoncé vendredi les enquêteurs.

Le jeune homme qui s'était vanté sur Internet d'avoir poignardé à mort un enfant de neuf ans a avoué un deuxième meurtre après avoir été arrêté jeudi soir en Allemagne, ont annoncé vendredi les enquêteurs. Interpellé à l'issue de trois jours de cavale, Marcel Hesse, 19 ans, était recherché depuis mardi pour le meurtre présumé de son petit voisin dont le corps lardé de 52 coups de couteau avait été retrouvé dans la cave du suspect à Herne, dans l'ouest.

"Solitaire"et "accro aux jeux vidéos". Présenté par les policiers comme un "solitaire" et un "accro à l'ordinateur et aux jeux vidéos", il avait posté sur Internet une vidéo dans laquelle il se vantait du crime, avant de prendre la fuite. Les enquêteurs ont souligné qu'il n'y avait "aucun indice" plaidant dans le sens d'un crime de nature sexuelle.

"Glacial" et "sans émotions". Pendant son audition, il s'est montré bavard mais "glacial" et "sans émotions" : il a reconnu avoir tué l'enfant ainsi qu'un homme de 22 ans chez lequel il avait passé la nuit de mardi à mercredi, a déclaré devant la presse Klaus-Peter Lipphaus, qui dirige l'enquête de police. Selon les éléments fournis par le suspect, sa deuxième victime a été tuée pour avoir découvert que Marcel Hesse était recherché pour le meurtre d'un enfant. Le fugitif l'a poignardé à 68 reprises, a dit Klaus-Peter Lipphaus.

"Appelez la police, je suis recherché !". Marcel Hesse, qui a passé deux jours reclus dans l'appartement avec le corps, a fini par mettre le feu, avant de se livrer à la police. Selon le site Internet du journal Bild, le suspect était entré jeudi soir dans un restaurant de sa ville en criant : "Appelez la police, je suis recherché !".

"Il a agi par désir de mort". Après son interpellation, il avait mis les enquêteurs sur la piste d'un appartement qu'il venait d'incendier et dans lequel un corps sans vie a donc été retrouvé. Pour expliquer ces deux crimes, il a mis en avant sa frustration après le rejet de sa candidature pour entrer dans l'armée allemande ainsi que la peur de perdre son accès à Internet en raison d'un prochain déménagement, et donc de ne plus pouvoir jouer aux jeux vidéos.

C'est "l'impossibilité de pouvoir jouer" en ligne qui l'aurait conduit lundi à deux tentatives de suicide infructueuses, a dit Klaus-Peter Lipphaus. "C'est à la suite de ces deux échecs", a-t-il confié aux enquêteurs, qu'il a décidé de "devenir un meurtrier", a ajouté le policier. "Il a agi par désir de mort", a de son côté résumé le procureur de Dortmund, Danyal Maibaum.