Afghanistan : un attentat suicide a visé des soldats étrangers

  • A
  • A
Afghanistan : un attentat suicide a visé des soldats étrangers
@ Noorullah Shirzada / AFP
Partagez sur :

Trois civils ont été blessés dans cette attaque qui a eu lieu à Kaboul et qui a été revendiquée par les taliban.

Un kamikaze s'est fait exploser dimanche matin dans le centre de Kaboul en Afghanistan, ont annoncé des responsables afghans. À bord d'un véhicule, il a visé à l'heure de pointe un convoi de troupes étrangères, retournant un véhicule blindé sur le côté. 

Revendication par les taliban. Les taliban, qui cherchent à renverser le gouvernement afghan soutenu par l'étranger, ont revendiqué cet attentat, qui intervient après une période de calme relatif dans la capitale. Les taliban ont dit avoir tué un certain nombre de troupes étrangères. Le groupe a pour habitude de gonfler le bilan des dégâts qu'il inflige aux forces afghanes et étrangères.

"Attentat-suicide". Les images tournées par les télévisions montrent un véhicule blindé retourné sur le côté tandis que les forces de sécurité afghanes ont bouclé la rue, située dans le quartier de Joi Sheer. "C'était un attentat suicide contre un convoi des forces étrangères dans une partie très fréquentée de la ville. Il y a des victimes", a déclaré Najib Danish, porte-parole adjoint du ministère de l'Intérieur. 

"Le ministère de l'Intérieur condamne de la façon la plus forte l'attentat suicide qui a blessé trois civils", a poursuivi le ministère. Un responsable de la police de Kaboul a précisé qu'une femme et un enfant figuraient au nombre des blessés.

Offensive des talibans. Cet attentat survient dans un contexte de forte instabilité sur le plan militaire en Afghanistan. Les insurgés talibans étaient parvenus fin septembre à s'emparer de la ville stratégique de Kunduz, une prise qui avait signé leur plus grande victoire depuis la chute de leur régime en 2001. Les forces de sécurité afghanes ne leur avaient opposé qu'une faible résistance. L'armée afghane a depuis lancé une vaste contre-offensive pour reprendre cette ville. Mais bien que surmenée, elle ne peut plus compter sur l'appui au sol de l'Otan. Depuis la fin de sa mission de combat, l'Alliance atlantique se cantonne à des missions de soutien et de formation.