Afghanistan : attentat dans le centre de Kaboul, plusieurs morts

  • A
  • A
Afghanistan : attentat dans le centre de Kaboul, plusieurs morts
Image d'illustration.@ AFP
Partagez sur :

L'attentat, revendiqué par les talibans, est intervenu mardi matin dans un quartier où se trouvent des ambassades et des complexes militaires.

Une forte explosion, qui a fait au moins 28 morts et 327 blessés, a secoué le centre de Kaboul en Afghanistan mardi matin. L'attentat a été revendiqué par les rebelles talibans qui ont lancé il y a une semaine le début de leur "offensive de printemps".

Des ambassades visées ? Selon la police de Kaboul, l'explosion d'une voiture piégée et une fusillade se sont produites dans un quartier où se trouvent plusieurs complexes militaires et certaines ambassades. L'attentat a eu lieu en début de matinée, à l'heure où les employés se rendent au travail. Des journalistes de l'AFP ont senti les maisons vibrer. Des vitres ont volé en éclats, une colonne de fumée s'élevait dans le ciel et des sirènes de police et d'ambulances retentissaient dans toute la ville. Des civils et des membres des forces afghanes de sécurité sont au nombre des victimes.

Les talibans à l'offensive. Les talibans, qui ont lancé la semaine dernière leur "offensive de printemps", ont revendiqué l'attaque contre le Département 10, une unité de la DNS chargée de la protection des ministres et des personnalités. Leur porte-parole, Zabihullah Mujahid, a déclaré que des membres du commando avaient pu pénétrer dans la bâtiment où ils ont affronté les forces de sécurité. Ce point n'a pu être vérifié auprès des autorités afghanes.

Les talibans ont annoncé il y a tout juste une semaine le début de leur "offensive de printemps" annuelle, baptisée "Opération Omari", en souvenir du mollah Omar, le défunt fondateur de leur mouvement. Ils disent vouloir mener des "attaques de grande envergure" dans tout le pays, notamment contre les 13.000 soldats de l'Otan dont ils exigent le départ d'Afghanistan.

Kunduz dans le viseur. Les insurgés ont lancé vendredi un assaut contre Kunduz, la grande ville du Nord, qu'ils étaient parvenus à envahir et à tenir pendant quelques jours à l'automne dernier. L'armée afghane, seule en première ligne depuis la fin de la mission de combat de l'Otan fin 2014, a toutefois réussi à repousser cette nouvelle offensive sur Kunduz.