A l'origine du "manuel" d'Assange

  • A
  • A
A l'origine du "manuel" d'Assange
@ CAPTURE YOUTUBE
Partagez sur :

INTERVIEW - Le Français Jérémie Zimmermann a rencontré, longuement, le fondateur de Wikileaks.

>> L’info. Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, réfugié à l'ambassade d'Equateur à Londres depuis cinq mois, publiera en mars prochain 2013 aux Editions Robert Laffont un "Manuel d'insurrection. Comment Internet nous surveille". Jérémie Zimmermann, porte-parole de la Quadrature du Net, une association européenne de défense des libertés sur Internet, a participé au projet et raconte à Europe1.fr.

Un livre tiré d’un projet télé russe.  Au départ, c’est pour la chaine d’information russe, Russia Today, que Julian Assange et trois autres "cypherpunks" – des personnes intéressées par la cryptographie, l'art de coder les données - se sont réunis, il y a cinq mois, pour parler démocratie et nouvelles technologies. L’entrevue de 3h30 – qui regroupait Jacob Appelbaum, un chercheur américain en sécurité informatique, Andy Müller-Maguhn, un spécialiste allemand des techniques de surveillance sur le Web, et le Français Jérémie Zimmermann - a été filmée pour la chaine russe qui l’a, ensuite, diffusée en plusieurs épisodes.

Un titre... mal choisi. Contacté par Europe1.fr,  Jérémie Zimmermann a, cependant, reconnu vendredi qu’il n’était pas au courant du projet de livre... "Je l’ai découvert ce matin", déclare-t-il tout en se félicitant de voir ce manuel publié. En revanche, le porte-parole de la Quadrature du Net regrette le choix du titre. "Je l’aurais plutôt appelé : manuel de survie dans une société hyperconnectée", confie-t-il, estimant que le terme "insurrection" n’est pas adapté aux idées défendues par le petit groupe.

Un livre pour informer les internautes. L’idée du manuel est "avant tout de communiquer l’importance, pour chaque citoyen, de connaître la manière dont circulent et dont sont stockées nos donnée", estime Jérémie Zimmermann. "Il est temps que tout le monde comprenne les enjeux qu’offre la maîtrise des nouvelles technologie", ajoute-t-il.

Un livre pour améliorer la démocratie. Mais à partir de la connaissance et de la maîtrise des nouvelles technologies, c’est la démocratie qui s’en trouve renforcée. C’est ce en quoi ces quatre spécialistes. "Nous souhaitons pousser chaque citoyen à agir et à s’investir dans la démocratie", explique Jérémie Zimmermann, soulignant qu’il "défend un libéralisme historique qui considère que la concentration du pouvoir n’est jamais une bonne chose". Pour Jérémie Zimmermann, "il est possible d’améliorer le système démocratique grâce aux "hackers" - au sens premier du terme - c’est-à-dire des passionnés de technologie qui veulent construire" et non détruire, comme on le reproche aux piratent informatiques.

Assange, un interlocuteur brillant. Interrogé au passage sur l’affaire de viol dans laquelle est impliqué Julian Assange, Jérémie Zimmermann, glisse au passage, qu'il est convaincu qu’il s’agit d’une vaste blague orchestrée par les Etats-Unis qui "mènent une campagne de salissure" contre l’Australien. Le Français estime que Julian Assange est un interlocuteur brillant et qui, en plus, "fait partie de ces gens intelligents qui partagent leurs connaissances et les mettent au service de l'intérêt général".