La Silicon Valley aime-t-elle les Français ?

  • A
  • A
La Silicon Valley aime-t-elle les Français ?
Facebook et Twitter, deux géants qui ont débuté dans la Silicon Valley et qui accueillent de nombreux Français.@ Reuters
Partagez sur :

EN CHIFFRES - Le berceau technologique des États-Unis est également une terre d'accueil privilégiée pour les "frenchies".

L'INFO. La Silicon Valley est le coeur technologique des États-Unis. Facebook, Google, Apple mais également les milliers de start-up de San Francisco et ses alentours représentent 47% de l'innovation totale du pays. Une puissance qui attire les entrepreneurs du monde entier dont de nombreux Français. Europe1.fr a rencontré Romain Serman, consul de Californie, pour faire le point sur la présence et l'implication des Français dans le développement de la région.

930x620 20.06 Romain Serman Consul Californie

© Europe1.fr

60.000. C'est le nombre d'habitants français dans la Silicon Valley. Il s'agit de la première communauté européenne, devant les Anglais (40.000) et les Allemands (25.000). "De plus en plus de Français tentent l'aventure, soit seuls, soit en tant que salariés", explique Romain Serman.

33.000. C'est le coût annuel, en dollars (soit environ ? euros) d'une classe de Terminal dans un lycée (français ou américain) pour un élève français.

300. C'est le nombre de start-up françaises dans la Silicon Valley. Elles sont spécialisées en biotechnologie, en développement d'applications, de services Web ou encore dans le jeu vidéo.

12.04 930x620 Google Logo Internet

© REUTERS

30. C'est, en pourcentage, la part de Français qui restent 20 à 30 ans après avoir immigré dans la Silicon Valley. 20% d'entre eux restent entre 6 mois et un an, 50% vont rester 5 ans. D'après Romain Serman, les Français qui rentrent en Hexagone le font pour des raisons familiales.

15. C'est le nombre de Français qui participent à Google [X], le laboratoire ultra-secret du géant du Web. Nul ne sait où se trouve se laboratoire, mais d'après le consul, les Français sont bien représentés au vue du nombre d'employés estimé.

1. Selon Romain Serman, chaque entreprise de la Silicon Valley compte au moins un Français. "La particularité des Tricolores ici, c'est qu'ils sont présents à tous les échelons des entreprises technologiques locales : de l'administratif au législatif en passant par les ingénieurs, les développeurs et bien entendu les dirigeants".