Policier et sa compagne tués : deux proches d'Abballa déférés devant la justice antiterroriste

  • A
  • A
Policier et sa compagne tués : deux proches d'Abballa déférés devant la justice antiterroriste
Larossi Abballa
Partagez sur :

Deux proches du terroriste Larossi Labballa ont déférés devant la justice antiterroriste, samedi matin. 

Larossi Abballa a-t-il bénéficié de complicités dans son crime terroriste ? Deux des trois hommes arrêtés dans l'entourage de Larossi Abballa, le jihadiste qui a tué lundi soir un policier et sa compagne au nom du groupe Etat islamique, ont été déférés devant la justice antiterroriste en vue de l'ouverture d'une information judiciaire, a annoncé samedi le parquet de Paris. Les deux hommes seront présentés aux magistrats en vue d'éventuelles mises en examen.

La garde à vue du troisième homme a été levée sans poursuites à ce stade, a précisé le parquet. Parmi les trois hommes qui avaient été arrêtés mardi, au lendemain du double homicide survenu à Magnanville dans les Yvelines, deux suspects de 27 et 29 ans avaient été condamnés avec Abballa en septembre 2013 au procès d'une filière d'envoi de djihadistes au Pakistan.  Le plus âgé des deux avait été arrêté dans ce pays.

Larossi Labballa, a été abattu par le Raid, dans la nuit de lundi à mardi, au domicile du couple de fonctionnaire du ministère de l’intérieur qu'il a assassiné. Originaire de Mantes-la-Jolie, il habitait à deux kilomètres seulement du commissariat où travaillait la femme du commandant de police en tant que secrétaire administrative.