Nouveau cambriolage chez un joueur de l’OM

  • A
  • A
Nouveau cambriolage chez un joueur de l’OM
Vitorino da silva Hilton avait déjà été cambriolé.@ REUTERS
Partagez sur :

Vitorino da silva Hilton a été légèrement blessé mardi soir à Marseille par six braqueurs.

La série noire des cambriolages de joueurs de l’OM se poursuit. Mardi soir, six hommes cagoulés et armés ont fait irruption chez Vitorino da silva Hilton, le défenseur brésilien du club marseillais.

Le joueur se trouvait, avec dix membres de sa famille dont ses enfants, chez lui, à la Pointe Rouge, dans le 8e arrondissement de Marseille, lorsque les braqueurs ont opéré.

Apparemment bien renseignés, les six malfrats ont neutralisé toutes les personnes présentes - dont les enfants du joueur - avant de frapper à coups de crosse le Brésilien de 33 ans. Vitorino da silva Hilton a été légèrement blessé mais n'a pas été hospitalisé.

Une dizaine de membres du club braqués

Après avoir enfermé les victimes dans plusieurs pièces, le commando a fait main basse sur des liquidités et des objets de valeur avant de s'enfuir en dérobant la Renault Mégane du footballeur. La voiture a été retrouvée carbonisée une heure plus tard dans les quartiers Sud de la ville, à proximité du lieu de résidence d'Hilton.

Le parquet a confié les investigations à la brigade de répression du banditisme de la PJ. De Fabrice Abriel à André-Pierre Gignac en passant par Jean-Claude Dassier, plus de dix membres de l'OM ont été cambriolés à leurs domiciles ces deux dernières années. Hilton, lui-même avait déjà déposé plainte pour vol en janvier 2010.

Mise en place de patrouilles

Mercredi, l'Olympique de Marseille a annoncé la mise en place dès le soir-même de "patrouilles effectuées par des agents de sécurité mobiles autour du domicile des joueurs". Le club "ne peut plus tolérer et accepter que certains de ses joueurs soient victimes de home-jacking. Le club, qui assure la sécurité des joueurs dans le cadre de leur profession, se préoccupe d'étendre leur protection jusqu'à leur vie privée", ajoute le club phocéen dans un communiqué.

L'OM a par ailleurs annoncé qu'il "se donne deux mois pour réaliser un audit de la situation auprès d'experts et mettre en place les mesures qui s'imposent".