Un silo à grains s'effondre dans le Nord, deux collégiens grièvement blessés

  • A
  • A
Un silo à grains s'effondre dans le Nord, deux collégiens grièvement blessés
Les enfants blessés ont été héliportés. @ FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Partagez sur :

Un silo à grains qui s'est effondré sur un groupe scolaire à Pont-sur-Sambre, dans le Nord, a blessé onze collégiens, dont deux grièvement. 

Deux enfants se trouvaient dans un état grave mardi, après qu'un silo à grains s'est effondré sur un groupe en sortie scolaire pédagogique, à Pont-sur-Sambre, dans le Nord, a-t-on appris auprès de la sous-préfecture d'Avesnes-sur-Helpe. Après avoir été en arrêt cardio-respiratoire, les deux adolescents ont été réanimés et "vont mieux", a indiqué la préfecture mardi soir, ajoutant qu'ils avaient été héliportés vers l'hôpital de Lille. Une troisième collégienne a eu une fracture au fémur. Elle a été transportée au centre hospitalier de Valenciennes.

Le maïs compact a provoqué la chute. En tout, onze enfants ont été blessés sur les 39, âgés d'une douzaine d'années, qui participaient à cette sortie scolaire dans une ferme où se trouvaient en visite deux classes de sixième, comptant l'une 19 élèves et l'autre 20, avec trois accompagnateurs. Huit autres enfants ont été légèrement blessés et pris en charge par le centre médical de Maubeuge, a précisé la préfecture. "Les grains de maïs étaient stockés entre trois murs, comme un tas de sable. Le maïs compact a provoqué la chute et enseveli des élèves", a précisé la préfecture à francetv info

Une cellule psychologique mise en place. Les victimes sont scolarisées au collège de Berlaimont, non loin du lieu de l'accident, selon les pompiers. En déplacement à proximité, la sous-préfète, Virginie Kles, s'est rendue sur les lieux. Dans un communiqué, la ministre de l'Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem a "exprimé tout son soutien aux élèves, à leurs proches, aux équipes pédagogiques" et indiqué qu'une cellule psychologique allait être mise en place dans l'établissement. Une enquête a été ouverte et la zone mise sous scellé.