Mouvement lycéen : plusieurs interpellations en banlieue parisienne

  • A
  • A
Mouvement lycéen : plusieurs interpellations en banlieue parisienne
@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

Une dizaine de lycéens ont été interpellés lundi pour avoir jeté des projectiles et mis le feu à des poubelles lors de rassemblements dans les Hauts-de-Seine. 

Plusieurs lycéens ont été interpellés lundi en banlieue parisienne, pour la plupart dans les Hauts-de-Seine, pour des jets de projectile et outrage envers des forces de l'ordre, a-t-on appris de source policière. Douze interpellations ont eu lieu devant le lycée Albert-Camus à Bois-Colombes, dans les Hauts-de-Seine, où un attroupement près de l'établissement a réuni 150 lycéens auxquels s'étaient mêlés quelques "éléments extérieurs", a-t-on appris auprès des services de l'Éducation nationale. "Ils étaient particulièrement agressifs envers les forces de l'ordre", qui les ont rapidement dispersés, a souligné cette source.

Feux de poubelles et incendie de voiture. Une autre interpellation a eu lieu devant le lycée René-Auffray à Clichy, dans les Hauts-de-Seine, toujours pour "participation à un attroupement armé", selon la police. En Seine-Saint-Denis, trois personnes ont été interpellées à Tremblay-en-France devant le lycée Léonard-de-Vinci, après des feux de poubelles et l'incendie d'une voiture, selon une source policière. Deux d'entre elles ont été aussitôt relâchées.

Les lycéens en première ligne contre la loi travail. Mercredi dernier, un jeune majeur a été condamné à Paris à 70 heures de travaux d'intérêt général après des incidents en marge de la manifestation de la veille contre le projet de loi travail, qui avait rassemblé plus de 23.000 personnes, selon la police, dans toute la France. Les tensions entre manifestants et policiers sont récurrentes depuis le début du mouvement contre le projet de loi travail, dans lequel les lycéens sont en première ligne.