L'enquête accélère autour d'Abrini et Krayem

  • A
  • A
L'enquête accélère autour d'Abrini et Krayem
Les forces de police belges ont mené de nouvelles opérations antiterrosites samedi@ THIERRY CHARLIER / AFP
Partagez sur :

Mohamed Abrini et Osama Krayem ont été placés sous mandat d'arrêt pour assassinats terroristes après les nouvelles révélations de samedi, au lendemain de leur interpellation.

Mohamed Abrini et Osama Krayem passent leur première nuit en prison samedi. Interpellés vendredi lors d'une vague d'arrestations liées aux attentats de Paris et de Bruxelles, les deux hommes ont été placés sous mandat d'arrêt pour assassinats terroristes. Pour les autorités belges, c'est désormais une certitude : Abrini est le troisième homme de l'attentat de l'aéroport Zaventem, Krayem le deuxième homme de l'attaque sur la station de métro de Maelbeek.

Une attaque à Paris avortée ? Mohamed Abrini a reconnu devant les enquêteurs être "l'homme au chapeau" aperçu sur des vidéos de surveillance enregistrées le 22 mars à Bruxelles. Il était déjà activement recherché par les forces de police européennes pour sa participation aux attentats du 13 novembre à Paris. Selon le quotidien belge L'Echo, Mohamed Abrini aurait expliqué aux enquêteurs et au juge d'instruction qui l'ont interrogé que les commandos du 22 mars voulaient en fait retourner frapper Paris mais qu'ils ont été pris de court par l'enquête et ont décidé précipitamment de commettre les attentats de Bruxelles.

Deux autres hommes inculpés. Osama Krayem était lui présent au côté au côté de Khalid El Bakraoui, le kamikaze qui s'est fait exploser dans le métro bruxellois. On sait qu'il s'est rendu dans un centre commercial pour acheter les sacs qui ont servi lors des attentats.

L'enquête se poursuit avec un important déploiement policier samedi dans le quartier bruxellois d'Etterbeek. Les autorités ont notamment mené une perquisition dans un appartement qui pourrait avoir servi de planque à Mohamed Abrini. Deux hommes âgés de 25 et 27 ans ont également été inculpés samedi. Ils sont soupçonnés d'avoir aidé Abrini et Krayem dans leur fuite.