Le meurtre de deux policiers français, un acte "terroriste abject"

  • A
  • A
Le meurtre de deux policiers français, un acte "terroriste abject"
Bernard Cazeneuve et François Hollande.@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

Lundi soir, un homme, qui s'est revendiqué de l'EI, a tué deux policiers à Magnanville dans les Yvelines, avant d'être abattu par le Raid.

A l'issue d'une réunion à L'Elysée mardi matin tôt, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a qualifié le meurtre d'un couple de policiers survenu lundi dans les Yvelines d'"acte terroriste abject". 

100 individus "dangereux" arrêtés. "Un acte terroriste abject a été commis hier à Magnanville", a-t-il déclaré à l'issue d'une réunion autour du président de la République François Hollande et du Premier ministre Manuel Valls, à laquelle participait également le ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas. Le ministre a aussi indiqué que "plus de cent individus représentant une menace pour la sécurité des Français" ont été "arrêtés depuis le début d'année 2016".

Le porte-parole du gouvernement français, Stéphane Le Foll, avait aussi qualifié mardi matin sur RTL cette attaque d'acte "terroriste".

Le fils retrouvé indemne. L'assaillant prénommé Larossi Abballa, qui s'est revendiqué de l'EI, a tué lundi soir un policier habillé en civil, devant chez lui, avant de se retrancher et d'être abattu par le Raid. Dans la maison, située dans un quartier pavillonnaire de Magnanville, les policiers ont découvert le corps de sa compagne et retrouvé le fils du couple, "indemne". Une enquête a été ouverte.