Ivre mort et sans permis depuis 42 ans

  • A
  • A
Ivre mort et sans permis depuis 42 ans
Le retraité a été contrôlé avec plus de trois grammes d'alcool dans le sang.@ MAXPPP
Partagez sur :

Ce résident de l’Yonne a été arrêté avec 3 grammes d’alcool dans le sang après un accrochage.

Plus de trois grammes d’alcool dans le sang, pas de permis depuis 42 ans, un accrochage avec une voiture d’auto-école. Un retraité de l’Yonne a fait très fort jeudi, collectionnant les infractions au Code de la route. L’homme a en outre été arrêté avant midi et, ultime détail, il conduisait sa Fiat Punto en charentaises. Les policiers avaient été appelés après un accident purement matériel, mais des témoins avaient évoqué l'apparent fort taux d'alcoolémie de l'homme.

Et effectivement, l’alcool de prune consommé par le retraité dans la matinée avait laissé des traces. "Il nous a expliqué que c’était pour lui une journée festive, puisqu’il devait aller à un anniversaire dans l’après-midi", raconte pour Europe 1 le commissaire Astruc. "Donc il s’était mis en état d’aller à cet anniversaire en consommant de la mirabelle. Mais elle était bonne, hein. De la mirabelle artisanale à 55 degrés. Il en avait bu ‘que’ 4-5 verres, l’équivalent d’une demi-bouteille", ironise le policier.

"Il avait envie d’essayer son nouvel autoradio"

Résultat, l’homme n’a pu être interrogé que vendredi matin, après une longue nuit de dégrisement. "Comme c’était une journée festive, il avait envie d’essayer le nouvel autoradio qu’il venait d’acheter pour sa nouvelle voiture", poursuit le commissaire Astruc, mi-amusé mi-agacé. "Il est donc parti, mais il est parti dans la tenue dans laquelle il était, c’est –à-dire en charentaises, avec un pantalon de jogging. Il a quand même mis une vieille casquette de base-ball sur la tête. Et puis il a pris la voiture. Mais la première voiture qu’il a croisée, il l’a un peu accrochée au niveau de l’aile arrière", conclut le fonctionnaire.

L’homme avait en fait passé son permis de conduire militaire 42 ans plus tôt, pour conduire les véhicules de l'armée pendant son service, mais ne l'avait jamais converti en permis civil. "Cela fait 42 ans que je roule sans permis et c'est la première fois que je me fais contrôler", s'est étonné cet habitant de Saint-Clément, village près de Sens.