Commissariat 18e : "Il a tenté de s’en prendre à des fonctionnaires de police"

  • A
  • A
Commissariat 18e : "Il a tenté de s’en prendre à des fonctionnaires de police"
@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur, a donné des éléments complémentaires sur l'attaque du commissariat du 18e arrondissement de Paris, jeudi par un homme armé d'un couteau.

"A priori, il n’y aurait qu’un seul individu concerné" par l’attaque du commissariat du 18e arrondissement de Paris, a déclaré Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur, jeudi midi sur Europe 1. "Mais il a pu agir avec des complicités", a-t-il aussitôt mis en garde, n’écartant pas la possibilité d’autres personnes impliquées. Jeudi à 11h30, un homme qui tentait d'agresser des policiers, avec un couteau de type feuille de boucher, a été abattu.

Tué par les tirs de riposte des policiers. Toujours selon le ministère de l’Intérieur, "l’homme a tenté de s’en prendre à des fonctionnaires de police, à l’accueil du commissariat, avec un couteau". Les policiers ont alors riposté par des tirs, touchant l’individu et "permettant de le neutraliser", a souligné le porte-parole.

"Les démineurs de la préfecture de police étaient sur place, si jamais il était nécessaire de désactiver un dispositif", a indiqué le porte-parole alors que l'individu pourrait être porteur d'un dispositif ressemblant "à une ceinture d’explosifs". En réalité, l'objet était factice et ne contenait aucun explosif, a indiqué le procureur de la République de Paris, François Molins.