Fusillade de Roye : l'hommage de Bernard Cazeneuve au gendarme tué

  • A
  • A
Fusillade de Roye : l'hommage de Bernard Cazeneuve au gendarme tué
Bernard Caeneuve décore à titre posthume le gendarme tué lors de la fusillade à Roye. @ AFP
Partagez sur :

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et 300 gendarmes picards ont rendu hommage mardi au gendarme tué dans la fusillade à Roye, dans le Somme. 

Ils sont venus de toute la région. Quelque 300 gendarmes de Picardie, une vingtaine de policiers mais aussi Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, ont rendu hommage mardi au gendarme tué lors de la fusillade à Roye dans la Somme

Une cérémonie dans la caserne d'Amiens. Le cercueil de ce gendarme de 44 ans, recouvert du drapeau tricolore, a pénétré porté par des gendarmes dans la cour de la caserne d'Amiens. Sa femme, ses deux enfants ainsi qu'une dizaine de proches étaient présents. 

"Un homme de courage et d'engagement". Dans un discours, Bernard Cazeneuve a rendu hommage au militaire, un "homme de courage et d'engagement", "qui s'est porté au devant du danger sans faillir". "Ce courage n'effacera pas le chagrin de la perte, ni la souffrance de l'absence", a souligné le ministre de l'Intérieur, déplorant la mort de trois gendarmes depuis le début de l'année.

Il avait succombé à ses blessures. Le gendarme était intervenu mardi dernier avec un collègue dans un camp de gens du voyage à Roye, dans la somme. Il avait été gravement blessé par l'auteur présumé de la fusillade, qui avait tué au fusil de chasse, quelques minutes plus tôt, trois membres d'une même famille. Le militaire avait succombé à ses blessures au CHU d'Amiens dans la soirée. Il a été fait, à titre posthume, chevalier de la Légion d'honneur, et décoré de la médaille militaire.