Eure-et-Loir : suspectés d'avoir détourné des millions, deux ex-patrons incarcérés

  • A
  • A
Eure-et-Loir : suspectés d'avoir détourné des millions, deux ex-patrons incarcérés
@ AFP
Partagez sur :

Les deux hommes ont été placés en détention provisoire jeudi soir. Ils auraient détourné plusieurs dizaines de millions d'euros au sein de la société de volets électriques qu'ils dirigeaient. 

Deux anciens dirigeants de l'entreprise Futurol, basée en Eure-et-Loir, ont été placés en détention provisoire jeudi soir, a-t-on appris vendredi de source judiciaire. Ils sont soupçonnés d'avoir détourné plusieurs dizaines de millions d'euros.

Mis en examen. Ils ont notamment été mis en examen pour escroquerie en bande organisée, abus de bien social et association de malfaiteurs, a-t-on précisé de même source, confirmant une information de L'Echo Républicain. Les deux hommes, qui avaient été placés en garde à vue mercredi, sont soupçonnés par la justice d'avoir entre autres détourné plusieurs dizaines de millions d'euros à leur profit, ce qui aurait mis l'entreprise en difficulté jusqu'au redressement judiciaire.

Plus de la moitié des emplois supprimés. L'entreprise, qui affichait un déficit de plus de 70 millions d'euros malgré un chiffre d'affaires annuel de plus de 120 millions, a été reprise en novembre dernier par la société alsacienne Tir Technologies, sur décision du tribunal de commerce de Chartres. Sur l'ensemble des usines Futurol basées en Eure-et-Loir et dans le Tarn-et-Garonne, 230 emplois avaient alors été supprimés sur les 405 que comptait le groupe.