Disparue de Besançon : la police cherche en vain le corps de Narumi

  • A
  • A
Partagez sur :

Narumi, 21 ans, étudiante à Besançon, n’a plus donné signe de vie depuis début décembre. Mercredi, une battue était encore organisée pour retrouver le corps de la disparue. 

Personne n'a vu Narumi Kurosaki depuis le 4 décembre dernier. Les policiers tentent toujours de retrouver le corps de la jeune fille, convaincus qu'elle est morte, assassinée par son ex-compagnon, un Chilien qui est retourné dans son pays d'origine peu après la disparition de l'étudiante japonaise. 

70 enquêteurs. Narumi, 21 ans, étudiait à Besançon, dans le Doubs. La jeune femme n'a plus donné signe de vie depuis début décembre. Mercredi, une opération de grande ampleur a eu lieu dans le Jura. Une immense battue, au cours de laquelle 70 enquêteurs aidés par des chiens, des plongeurs et un hélicoptère, ont tenté de retrouver le corps de la jeune fille. Ils ont couvert le secteur de la forêt de Chaux, une des plus grandes de France, connue pour ses massifs de feuillus très denses. Si denses, qu'avec le printemps, il est devenu difficile de circuler et de voir au loin. 

Le principal suspect au Chili. "Une tâche inextricable", a confié un enquêteur à Europe 1. Il fondait pourtant de sérieux espoirs sur ces trois jours de fouilles en balisant la zone d'est en ouest. L'espoir de retrouver le corps de Narumi, même si ne rien dit avec certitude qu'elle est décédée. Cependant, la police et les magistrats ont la conviction qu'elle est morte, assassinée par son petit-ami de l'époque. Cette nuit-là, ses voisins ont entendu des cris et des coups venant de son appartement. Peu après, l'ex-compagnon a quitté la France pour rejoindre le Chili, son pays d'origine. Les autorités refusent pour l'instant de l'arrêter, considérant que les éléments de l'enquête ne sont pas suffisants.