Agression dans un lycée : une journée pour comprendre la flambée de violences

  • A
  • A
Partagez sur :

Après des cocktails Molotov et une proviseure agressée, le temps est à la parole au lycée Hélène-Boucher qui rouvre ses portes deux jours après les violences. 

Les cours reprennent mercredi matin au lycée professionnel Hélène-Boucher à Tremblay-en-France, en Seine-Saint-Denis. La veille, les professeurs exerçaient leur droit de retrait, après les nouvelles violences qui ont frappé leur établissement lundi. Des jets de mortiers et de cocktails Molotov et surtout l'agression de la proviseure par un groupe de jeunes pour certains encagoulés qui lui vaut dix jours d'incapacité totale de travail. Réunis mardi toute la journée au lycée, les professeurs ont décidé de faire de cette journée un moment particulier.

Une journée de mise au point. Les premiers élèves arrivent à huit heures. Les professeurs accueilleront successivement les élèves de seconde, de première et de terminale. L'idée, pour l'équipe pédagogique, qui se dit toujours très choquée, c'est d'instaurer un temps de parole, d'échange. Il s'agit de chercher à comprendre comment on en est arrivé là

Et il faut aussi souligner la gravité des faits car les professeurs ont l'impression que ce n'est pas clair pour tous. "Frapper la proviseure, ça c'est trop choquant. Après le reste, ça m'a pas trop choquée", explique une élève de terminale. "Ils étaient tous cagoulés, ça jetait des mortiers, ça explose vraiment fort ! C'est dangereux un peu, mais on a l'habitude ici, à Tremblay". 

Tenter de "repartir du bon pied". L'habitude de voir des groupes de jeunes attaquer un lycée à coup de barres de fer ou d'engins incendiaires ? Pour ce professeur de lettres, il était impossible de reprendre les cours sans cette mise au point. "On fera un petit point sur les règles de la République car le lycée, c'est un lieu de la République. On va expliquer les sanctions que peuvent encourir les élèves, des sanctions très graves. Et puis on va faire notre travail tous ensemble pour repartir du bon pied et se préparer pour les examens."

Après cette journée dédiée à la parole entre professeurs et élèves, ce sera le début des vacances. Retour au lycée prévu dans deux semaines. Et les professeurs espèrent que le climat sera alors apaisé et que les conditions de sécurité seront réunies pour permettre aux élèves de se concentrer sur leurs cours.


Agression dans un lycée : une journée pour...par Europe1fr