15 ans de prison pour Zerkani, gourou djihadiste de Molenbeek

  • A
  • A
15 ans de prison pour Zerkani, gourou djihadiste de Molenbeek
Khalid Zerkani recrutait dans les quartiers de Molenbeek.@ Nicolas Maeterlinck / Belga / AFP
Partagez sur :

Inculpé en Belgique, le prédicateur Khalid Zerkani a notamment participé au recrutement d'Abdelhamid Abaaoud, Najim Laachraoui ou encore Reda Kriket.

La presse belge en a fait "le plus grand recruteur" de djihadistes du pays. La réputation de Khalid Zerkani, dont l'ombre plane sur les attentats de Paris et de Bruxelles, l'amène désormais derrière les barreaux. La cour d'appel de Bruxelles a condamné jeudi le prédicateur musulman à 15 ans de prison. C'est la peine maximale dont Zerkani pouvait écoper pour son rôle de dirigeant d'un "groupe terroriste" ayant recruté et envoyé en Syrie de nombreux djihadistes. La Cour a souligné jeudi le "cynisme" de Khalid Zerkani, qui a toujours nié les charges portées contre lui, une "attitude de dénégation manifeste" preuve de son "absence totale d'amendement", selon le tribunal.

"Le plus grand recruteur jamais connu en Belgique". En première instance, en juillet 2015, Khalid Zerkani, que le procureur fédéral Bernard Michel avait décrit lors de son réquisitoire en février comme "le plus grand recruteur de candidats au djihad qu'on ait jamais connu en Belgique", avait écopé d'une peine de 12 ans de prison. Il est notamment accusé d'avoir endoctriné Reda Kriket, interpellé pour un projet d'attentat imminent en banlieue parisienne, Abdelhamid Abaaoud, logisticien présumé des attentats du 13 novembre, ou encore Najim Laachraoui, l'un des kamikazes de Bruxelles. 

Akrouh, Abaaoud, Kriket... Lors du procès de juillet, parmi la trentaine de personnes qui étaient jugées avec lui par le tribunal correctionnel de Bruxelles, figuraient notamment Chakib Akrouh, qui a fait partie des commandos jihadistes du 13 novembre et qui s'est fait exploser lors de l'assaut policier de Saint-Denis, en région parisienne, cinq jours après, mais aussi le Belgo-Marocain Abdelhamid Abaaoud, organisateur présumé des attentats de Paris, décédé lors du même raid. Tous deux avaient alors été condamnés par contumace pour participation aux activités d'un groupe terroriste. Un autre prévenu dans cette affaire, Reda Kriket, interpellé en mars pour un projet d'attentat "imminent" en France, gravitait dans leur entourage et il avait également été condamné par le tribunal correctionnel de Bruxelles, en son absence, à cette occasion.

Khalid Zerkani, 42 ans, avait ensuite été rejugé en février après avoir fait appel. Lors du procès en première instance, outre Khalid Zerkani, le tribunal correctionnel de Bruxelles avait, fin juillet 2015, condamné 29 autres prévenus pour participation aux activités d'un groupe terroriste. Seuls 13 des 32 prévenus étaient présents, dont Zerkani, les 19 autres étant à l'époque considérés comme étant en Syrie ou y avoir été tués.