La fonction publique toujours plus nombreuse

  • A
  • A
La fonction publique toujours plus nombreuse
@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

EMPLOI - L’Insee a dévoilé les effectifs 2013 de la fonction publique. Si l’Etat continue de se serrer la ceinture, les collectivités territoriales, elles, embauchent.

L’Insee a fait ses comptes : au 31 décembre 2013, plus de 5,4 millions de personnes travaillaient dans la fonction publique en France, selon les données publiées jeudi. Un chiffre en hausse de 0,7% sur un an, voire de 1,5% si on inclut les contrats aidés sur lesquels François Hollande a beaucoup misé pour réduire le chômage.

>> LIRE AUSSI - La CGT perd du terrain chez les fonctionnaires

Les collectivités territoriales embauchent. Si les effectifs globaux ont augmenté, l’évolution est plus contrastée selon les catégories : elle est limitée à +0,1% dans la fonction publique d'Etat mais atteint +0,9% dans la Territoriale et +1,4% dans l'Hospitalière. Si on inclut les contrats aidés, la hausse est plus importante encore, tant dans la fonction publique d’Etat (+1,7%) que dans la Territoriale (+2,1%) et dans l’Hospitalière (+5%).

>> LIRE AUSSI - Supprimer 30.000 fonctionnaires par an, c’est l’idée de la Cour des comptes

Du côté des collectivités territoriales, on peut expliquer cette augmentation des effectifs par le transfert des compétences de l’administration centrale vers les échelons décentralisés. Même si la rationalisation et les intercommunalités étaient censées permettre d’absorber ces nouvelles responsabilités sans nouvelles embauches. Quant à la fonction publique hospitalière, cette hausse peut s’expliquer par le vieillissement de la population française et donc par le recours grandissant au système de santé.

Les effectifs repartent à la hausse après une pause. En hausse continue depuis les années 1980, les effectifs de la fonction publique, soit environ 20% de l'emploi total en France, s'étaient stabilisés pour la première fois en 2008. Hormis un léger rebond en 2009 (+0,4%), cet arrêt s’était poursuivi en 2010 et 2011 avec une baisse du nombre d’employés. Depuis, les effectifs ont repris leur hausse.

Pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, quelque 150.000 postes ont été supprimés, notamment via la Révision générale des politiques publiques (RGPP) lancée en 2007, et dont la mesure phare était le non-remplacement d'un départ à la retraite sur deux dans la fonction publique d'Etat. Depuis l'arrivée de François Hollande, le gouvernement a mis fin à la RGPP et entend maintenir les effectifs stables au cours du quinquennat, les créations de postes dans les ministères "prioritaires" (Justice, Police, Education) devant être compensées par des suppressions ailleurs.

>> LIRE AUSSI - Les trois raisons de la colère des fonctionnaires

>> Retrouvez, sur le même sujet, le Zoom Eco d'Axel de Tarlé :