Moteurs écologiques : le pétrole bientôt remplacé par de l'air

  • A
  • A
L'innovation du jour est une chronique de l'émission Europe 1 Week end
0 partage

Des chercheurs ont mis au point un technique qui permettrait de remplacer le pétrole par de l'air, ce qui permettrait non seulement de rouler sans polluer, mais aussi de faire baisser le CO2 dans l'atmosphère.

Il est l’heure de faire un bond dans le futur, avec vous Nicolas Carreau et votre chronique innovation… Aujourd’hui, vous nous expliquez tranquillement que l’on pourrait remplacer le pétrole par l’air pour faire tourner les moteurs !

C’est bien ça, oui. Pour faire rouler des voitures en évitant non seulement de polluer, mais en faisant, en plus, baisser le taux de CO2 dans l’atmosphère et réduire l’effet de serre ! C’est ce que nous apprend le site Futura Science. Ce sont des chercheurs californiens qui travaillent là-dessus. Alors, pas n’importe lesquels puisqu’ils sont quand même parrainés par George A. Olah, prix Nobel de chimie 1994… Leur idée, c’est de convertir le CO2, le gaz carbonique présent dans l’air, partout, en méthanol, du carburant.

Et personne n’y avait pensé ? 

Si ! Mais c’est plus facile à dire qu’à faire. Et voici la difficulté : pour transformer du CO2 en méthanol, il faut trois choses : il faut chauffer à 145°C, il faut de l’hydrogène, et il faut un catalyseur, c’est-à-dire une molécule qui accélère et permet la réaction chimique. Sauf que jusqu’à maintenant on ne trouvait pas le catalyseur capable de résister à une telle température ! Donc on ne pouvait pas faire réagir le catalyseur et chauffer en même temps. Et donc on ne pouvait pas transformer le CO2 en méthanol.

Et ils ont trouvé !

Oui ! Ils ont trouvé un catalyseur qui supporte les 145°C. Résultat : ils sont capables de produire du méthanol avec du CO2. Du carburant à partir de l’air ! Alors, il faut 70 heures pour obtenir le méthanol, donc le système ne pourra pas être installé sur votre voiture pour transformer directement l’air en carburant. En revanche, leur découverte ouvre la voie à une production en usine du méthanol qui alimentera ensuite nos voitures. Tout cela sans polluer !

Et transformer le plomb en or, on ne sait toujours pas ?

Non, mais ça viendra !